Descriptions des maladies, des troubles graves de la peau.

Descriptions des maladies, des troubles graves de la peau.

Les descriptions des maladies

CLIQUEZ SUR LA MAIN POUR DONNER MAINTENANT!

AARDA ne recommande aucun traitement et fournit cette information seulement comme un guide pour aider à prendre des décisions éclairées au sujet de votre santé. Toutes les informations doit toujours être évalué et discuté avec votre fournisseur de soins de santé.

Addison’s maladie est une maladie auto-immune rare, caractérisée par un fonctionnement insuffisant chronique et de la couche externe de la glande surrénale. Les glandes surrénales sont situées au-dessus de chaque rein et produisent des hormones glucocorticoïdes vitaux. En raison de cette chronique sous-fonctionnement des glandes surrénales, les personnes Addison’de la maladie ont une déficience dans la production d’hormones glucocorticoïdes. hormones glucocorticoïdes sont impliqués dans la façon dont le corps utilise et stocke les glucides, de protéines, de graisse et de sucre dans le sang.

La glande surrénale joue également un rôle dans la réponse immunitaire. Une carence en hormones glucocorticoïdes provoque une augmentation de la libération de sodium et une diminution de la libération de potassium dans l’urine, la sueur, la salive, l’estomac et les intestins. Ces changements peuvent entraîner une faible pression artérielle et augmentation de l’excrétion de l’eau qui peut dans certains cas conduire à une déshydratation sévère.

Bien qu’il existe de nombreux facteurs sous-jacents dans le développement des insuffisances surrénales, y compris la destruction du cortex surrénalien dus à des maladies telles que la tuberculose, la croissance des tumeurs, les maladies non-auto-immune amylose et l’adrénoleucodystrophie, et l’atrophie de la glande en raison de l’utilisation prolongée de la corticale stéroïdes utilisés dans le traitement d’autres affections et maladies, la plupart des cas d’Addison’s la maladie sont pensés pour être auto-immune dans la nature.

Agammaglobulinémie est un trouble immunitaire lié à une carence en anticorps (hypogammaglobulinémie) et se manifeste par une variété de troubles de déficience immunitaire dans lesquels le système immunitaire est affaibli. Ce groupe de déficiences immunitaires peut être la conséquence d’une maladie héréditaire, un système immunitaire affaibli de la cause connue ou inconnue, une relation avec les maladies auto-immunes, ou une tumeur maligne.

les carences en immunoglobulines peuvent être désignés par des noms différents, car il y a plusieurs variables dans les troubles immunitaires distinctes mais connexes; et il y a aussi de nombreux sous-groupes. carence en anticorps, une carence en immunoglobulines, et gamma carence en globuline sont tous synonymes de hypogammaglobulinémie.

pelade est une maladie auto-immune qui se caractérise par une perte de cheveux. La pelade se trouve également chez les hommes et les femmes. La maladie peut survenir à tout âge, y compris l’enfance.

La perte de cheveux peut entraîner des taches rondes de chauves sur le cuir chevelu (pelade) ou entraîner la perte de tous du visage et des cheveux du cuir chevelu (alopecia totalis). La perte de tous les poils du corps est appelé alopecia universalis. Alopécie post-partum est caractérisée par la perte de cheveux importante après la grossesse et est généralement temporaire. Quand un patient est diagnostiqué avec l’alopécie, la première question est généralement si oui ou non les cheveux repoussent. La réponse est généralement vague que chaque cas est différent. La repousse des cheveux peut se produire chez certains patients; et d’autre part, la perte de cheveux est permanente.

amylose est un trouble dans lequel des protéines anormales accumulent dans les tissus et les organes. La cause de l’amylose primaire est inconnue. La condition est liée à une production anormale et l’excès d’anticorps par un type de cellules plasmatiques de cellules immunitaires appelé. Des amas de protéines anormales accumulent dans certains organes. Cela réduit leur capacité à fonctionner correctement. Les symptômes dépendent des organes affectés. Cette maladie peut affecter la langue, les intestins, les muscles squelettiques et lisses, les nerfs, la peau, les ligaments, le cœur, le foie, la rate et les reins. Les symptômes comprennent: un rythme cardiaque anormal, fatigue, engourdissement des mains ou des pieds, essoufflement, enrouement ou voix change, et des douleurs articulaires.

spondylarthrite ankylosante est une maladie auto-immune et est un type d’arthrite de la colonne vertébrale. Il provoque un gonflement entre vos vertèbres, qui sont les disques qui composent la colonne vertébrale et des articulations entre la colonne vertébrale et du bassin. La maladie est plus fréquente et plus sévère chez les hommes. Il fonctionne souvent dans les familles. Les premiers symptômes sont les maux de dos et la raideur. Ces problèmes commencent souvent à la fin de l’adolescence ou l’âge adulte. Au fil du temps, la spondylarthrite ankylosante peut fusionner vos vertèbres ensemble, limitant le mouvement. Les symptômes peuvent aggraver ou améliorer ou arrêter complètement. La maladie n’a pas de remède, mais les médicaments peuvent soulager la douleur, de l’enflure et d’autres symptômes. L’exercice peut aussi aider.

Anti-GBM / Anti-TBM néphrite: Anti–la membrane basale glomérulaire (anti-GBM) la maladie d’anticorps est une maladie auto-immune rare causée par des auto-anticorps qui attaquent les parois des petits vaisseaux sanguins (capillaires) dans le rein. maladie Anti-GBM qui affecte uniquement les reins est appelée anti-GBM glomérulonéphrite. Ceci est une forme d’inflammation (-itis), ce qui est dommage pour les tissus provoquée par les globules blancs (leucocytes). Glomérulonéphrite due à Anti-GBM maladie d’anticorps est rare. Il se produit dans moins de 1 cas par million de personnes. Elle affecte principalement les jeunes, les hommes blancs âgés de 15-35. Après 50 ans, les femmes sont plus susceptibles d’être affectés. Les sexes sont affectés ensemble à peu près à un ratio mâle-femelle de 3: 2. On voit très rarement chez les enfants. Certaines données suggèrent que la génétique peut jouer un rôle important dans cette maladie. 60-70% des patients ont à la fois la participation du poumon et du rein. Ceci est appelé Goodpasture’s Syndrome. 20-40% ont seulement une atteinte rénale, qui est appelé “rénale limitée” les maladies anti GBM. Les symptômes peuvent inclure: frissons et fièvre, des nausées et des vomissements, perte de poids, des douleurs thoraciques, des saignements peuvent causer de l’anémie, une insuffisance respiratoire et une insuffisance rénale. Le traitement des maladies anti-GBM est axée sur l’élimination de l’anticorps anti-GBM du sang.

syndrome des antiphospholipides (APS) est un syndrome auto-immune provoquée par des anticorps antiphospholipides. Ces anticorps sont souvent désignés par des termes différents, y compris anticorps anticardiolipine, anticoagulant lupique et anticorps antiphospholipides. APS peuvent être primaires ou secondaires, et peut également être appelé par le nom de syndrome de Hughes ou “sang collant”.

Diverses manifestations du syndrome des anticorps antiphospholipides incluent: perte fœtale récurrente; thrombocytopénie; syndromes occlusifs grande des navires (des thromboses veineuses profondes et l’embolie pulmonaire); les maladies cardiaques, les manifestations cutanées (livedo, ischémie digitale, nécrose cutanée); maladie oculaire (troubles visuels, épisclérite (inflammation de la sclérotique) et kératite (inflammation de la cornée), les syndromes du système nerveux central comme l’ischémie cérébrale, accident vasculaire cérébral, accident ischémique transitoire (AIT) ou une thrombose veineuse) et d’autres présentations de cns y compris la démence, la migraine et de saisie; Les troubles de la mise (oubli et de confusion). Un patient avec ces symptômes neurologiques variés peut être diagnostiquée à tort l’esprit la sclérose en plaques.

Il existe une association familiale forte qui a été démontrée. APS est de la plus haute importance pour le clinicien intéressé par les femmes’les questions de santé. La maladie est plus fréquente chez les femmes, joue un rôle majeur dans la perte du fœtus, et est associée à de nombreux états pathologiques graves et à prédominance féminine.

hépatite auto-immune est une maladie auto-immune inflammatoire chronique du foie. Il se produit habituellement par lui-même, mais il peut coexister avec d’autres maladies auto-immunes. Le ratio homme / femme est de 8: 1, et il se produit le plus souvent chez les personnes d’origine européenne du Nord. Il est généralement classé comme étant de type I ou de type II. Le type I est le plus fréquent et se produit à tout âge, le plus souvent chez les femmes. Type II est moins fréquente, touchant surtout des filles âgés de deux à quatorze ans, bien que les adultes peuvent avoir aussi.

La fatigue est le symptôme le plus commun et d’autres symptômes incluent une hypertrophie du foie, la jaunisse, éruptions cutanées démangeaisons de la peau, des douleurs articulaires et des douleurs abdominales. Ces symptômes vont de légers à graves et peuvent conduire à une cirrhose (cicatrisation et le durcissement) du foie et peuvent éventuellement conduire à une insuffisance hépatique. Beaucoup de gens avec auto-immune de l’hépatite expérience rémission dans les deux ans le début du traitement. Parfois, la maladie sera de retour un traitement afin périodique peut être nécessaire.

Autoimmune maladie de l’oreille interne (AIED) est une forme inhabituelle de la perte auditive neurosensorielle progressive non liées à l’âge et parfois le vertige. Il se produit dans les deux oreilles avec des symptômes cochléaires et vestibulaires qui progressent sur une période de plusieurs semaines à plusieurs mois et affecte l’audition et de l’équilibre souvent fonction, dans les deux oreilles. La présentation classique est avec fluctuante bilatérale mais la perte auditive neurosensorielle progressive conduisant à la surdité sévère. Acouphène (bourdonnement, tintement, bourdonnement, ou d’autres sons dans l’oreille) et de la pression intra-auriculaire peut se produire, ainsi que des étourdissements ou des vertiges.

axonale & neuropathie neuronale (AMAN) est une variante de Guillain-Barré syndrome, une maladie auto-immune. Elle est caractérisée par une paralysie aiguë et perte des réflexes sans perte sensorielle. Le syndrome se présente généralement comme une paralysie progressive symétrique (perte de la fonction musculaire) avec aréflexie (absence de réflexes neurologiques telles que la réaction réflexe du genou), ce qui provoque souvent une insuffisance respiratoire. Anticorps attaquent le revêtement des neurones moteurs sans provoquer d’inflammation. Elle n’a aucune incidence sur les neurones sensoriels, donc la sensation reste intacte malgré la perte de mouvement.

Baló’s sclérose concentrique (BCS) est une maladie rare généralement considérée comme une variante de la sclérose en plaques (MS). Cependant, sa corrélation avec MS reste incertaine et controversée. Baló’s est une maladie démyélinisante (dommages à la gaine du nerf), un trouble du système nerveux central, dans laquelle la myéline (corps gras recouvrant les fibres nerveuses) est endommagé. Elle se caractérise par une sévère, qui évolue rapidement l’évolution clinique et par des changements du système nerveux inhabituelles. Souvent, de grandes plaques ressemblant à des tumeurs (lésions) qui se trouvent à détruire la gaine du nerf sont présents. Des études indiquent que les facteurs auto-immunes peuvent jouer un rôle dans son développement. Maladies auto-immunes sont causés lorsque le corps’s défenses naturelles contre “étranger” ou les organismes envahisseurs commencent à attaquer les tissus sains pour des raisons inconnues résultant de l’inflammation (gonflement). Baló’s la maladie semble être plus fréquente chez les Asiatiques et les gens des Philippines; elle affecte les hommes et les femmes ayant la même fréquence. Baló’s la maladie apparaît généralement à l’âge adulte, mais les cas de l’enfance ont été signalés.

Behcet’s maladie est une maladie auto-immune impliquant une inflammation chronique multisystémique des vaisseaux sanguins, appelée vascularite. à travers le corps. Il est une maladie rare, le plus souvent dans les pays de la Méditerranée orientale et en Asie orientale. Elle affecte les jeunes hommes plus que les femmes dans ces pays, mais aux États-Unis, il touche davantage les femmes, le plus souvent dans leur 20s et 30s. Le système nerveux central, le cœur, et le tractus intestinal peuvent être impliqués. Parce que cette maladie est si rare et il’s symptômes se chevauchent celles d’autres maladies, il peut être très difficile à diagnostiquer. rémission spontanée peut se produire, ce qui peut ajouter à la difficulté de diagnostic.

pemphigoïde bulleuse est une maladie auto-immune. Si vous l’avez, votre système immunitaire attaque les cellules saines dans votre peau et de la bouche, ce qui provoque des cloques et des plaies. Personne ne connaît la cause. Pemphigoïde bulleuse ne se transmet pas de personne à personne. Il ne semble pas être héritée. Mais certaines personnes’s gènes de les mettre plus à risque de pemphigoïde bulleuse. Pemphigoïde bulleuse est la plus courante chez les personnes âgées et peut être fatal pour les patients malades, plus âgés. Pemphigoïde bulleuse survient généralement chez les personnes âgées et est rare chez les jeunes.

Les symptômes vont et viennent. Dans la plupart des patients, la condition disparaît dans les 5 ans. Certaines personnes ne présentent aucun symptôme. D’autres peuvent avoir une légère rougeur, démangeaisons et des irritations. Dans les cas graves, ils sont multiples cloques, appelée bullae. Les cloques sont généralement situés sur les bras, les jambes, ou au milieu du corps. Environ un tiers des personnes atteintes de pemphigoïde bulleuse développent également des cloques dans la bouche. Les cloques peuvent briser les ulcères ouverts et forment ou des plaies ouvertes. Pemphigoïde bulleuse répond habituellement bien au traitement. La plupart des patients arrêtent de prendre des médicaments après plusieurs années. La maladie retourne parfois après l’arrêt du traitement.

maladie de Castleman (CD) est une maladie rare, des ganglions lymphatiques et les tissus apparentés. Il est aussi appelé géant hyperplasie des ganglions lymphatiques et une hyperplasie des ganglions lymphatiques angiofolliculaire (AFH). la maladie de Castleman peut se produire sous une forme (multicentrique) localisée (unicentrique) ou généralisée. Il a été d’abord décrit par le Dr Benjamin Castleman dans les années 1950. CD est pas le cancer. Au lieu de cela, il est appelé un trouble lymphoprolifératif. Cela signifie qu’il existe une prolifération anormale des cellules du système lymphatique qui est semblable à de nombreux égards aux lymphomes (cancers des ganglions lymphatiques). Le traitement et les perspectives varient selon le type de maladie de Castleman que vous avez. Le type localisé peut généralement être traitée avec succès par chirurgie. Parfois associée à l’infection à VIH, la maladie de Castleman multicentrique peut être la vie en danger. la maladie de Castleman multicentriques est également associée à d’autres troubles de prolifération cellulaire, y compris Kaposi’s le sarcome et le syndrome POEMS

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune dans laquelle les gens peuvent’t manger de gluten, car il endommagerait leur petit intestin. Si vous avez la maladie coeliaque et de manger des aliments contenant du gluten, votre système immunitaire réagit en endommageant l’intestin grêle. Le gluten est une protéine présente dans le blé, le seigle et l’orge. Il se trouve principalement dans les aliments, mais peut également être dans d’autres produits tels que les médicaments, les vitamines et les suppléments, baume à lèvres, et même la colle sur les timbres et enveloppes. La maladie cœliaque affecte chaque personne différemment. Les symptômes peuvent se produire dans le système digestif ou dans d’autres parties du corps. Une personne pourrait avoir la diarrhée et des douleurs abdominales, tandis qu’une autre personne peut être irritable ou déprimé. Irritabilité est l’un des symptômes les plus communs chez les enfants. Certaines personnes ne présentent aucun symptôme. (Voir aussi Dermatite herpétiforme).

La maladie de Chagas est causée par un parasite appelé Trypanosoma cruzi, parfois appelé un bug de baisers et en rapport avec le trypanosome africain qui provoque la maladie du sommeil. Il est l’un des principaux problèmes de santé en Amérique du Sud. En raison de l’immigration, la maladie touche également les personnes aux États-Unis. Les insectes suceurs de sang infectés répandre. Lorsque le bug vous mord, habituellement sur votre visage, il laisse derrière déchets infectés. Vous pouvez obtenir l’infection si vous frottez vos yeux ou le nez, la plaie de morsure ou une coupe. La maladie peut également se propager par des aliments contaminés, une transfusion de sang, un don d’organe ou de la mère à l’enfant pendant la grossesse. Si vous remarquez des symptômes, ils peuvent inclure: fièvre, symptômes pseudo-grippaux, une éruption cutanée, ou une paupière enflée. Ces premiers symptômes disparaissent habituellement. Cependant, si vous ne’t traiter l’infection, il reste dans votre corps. Plus tard, il peut causer de graves problèmes de l’intestin et du cœur. A des tests d’examen et de sang physiques peuvent diagnostiquer. Vous pouvez aussi avoir besoin des tests pour voir si la maladie a affecté vos intestins et le cœur. Les médicaments peuvent tuer le parasite, surtout au début. Vous pouvez également traiter les problèmes connexes.

inflammatoire démyélinisante chronique polyneuropathie (CIDP) est une maladie auto-immune rare dans laquelle il y a un gonflement des racines nerveuses et la destruction de l’enveloppe (gaine de myéline) sur les nerfs. Cela provoque la faiblesse, la paralysie, et / ou une altération de la fonction motrice, en particulier des bras et des jambes. Perte sensorielle peut également être présent, ce qui provoque un engourdissement, des picotements et sensations de brûlure. Les déficiences motrices et sensorielles se trouvent habituellement sur les deux côtés du corps. La gravité de la CIDP peut varier de légère à sévère. CIDP peut affecter tout groupe d’âge, et le début peut commencer à tout moment pendant toute la vie.

Le cours du CIDP peut également varier. Certains patients peuvent suivre un modèle lent et régulier des symptômes, tandis que d’autres patients ont des symptômes qui éclatent et compétence. Les symptômes les plus graves se produisent généralement après plusieurs mois de symptômes qui vont et viennent. Une caractéristique qui différencie cette maladie d’autres maladies démyélinisantes similaires est qu’il n’y a généralement pas de précédent infection virale d’au moins trois à quatre mois précédant l’apparition, comme dans le cas du syndrome de Guillain-Barrë syndrome.

Chronique ostéomyélite multifocale récurrente (CRMO) – Bien que sa définition est toujours en évolution, de nombreux médecins et articles décrivent OCMR comme une maladie auto-immune associée. Cependant, l’origine de cette maladie est incertaine. C’est “multifocale” car il peut éclater dans différents sites, principalement dans les os. Il est une maladie rare (1: 1,000,000). Il comprend des douleurs périodiques de l’os, la fièvre et l’apparition de multiples lésions osseuses qui peuvent se produire dans un site squelettique. La génétique semble jouer un rôle, mais le diagnostic peut être difficile. Bien que les adultes peuvent être affectés, OCMR affecte le plus souvent les enfants, plus souvent les filles que les garçons. L’âge du pic d’incidence est d’environ 10 ans, la gamme étant de 4 à 55 ans. Les enfants présentent des symptômes allant de la douleur, des douleurs profondes douleurs, en boitant, à la fièvre. La zone métaphysaire des os longs, la clavicule, et la ceinture scapulaire sont des lieux communs où OCMR se trouve. D’autres sites, tels que la colonne vertébrale, de la cheville et le pied ont été rapportés. Dermatologiques (peau) manifestations peuvent se produire et comprennent le psoriasis. l’acné et pustules sur les paumes des mains et la plante des pieds.

Churg-Strauss syndrome, également connu sous le nom granulomatose allergique, une maladie auto-immune est caractérisée par des anticorps accumulés, l’inflammation des vaisseaux sanguins, et le regroupement anormal de globules blancs. Une réaction allergique ou de l’asthme peuvent précéder le syndrome’s le développement de plusieurs années. Bien que les patients atteints du syndrome de Churg-Strauss peuvent avoir des antécédents de maladie pulmonaire, le syndrome a tendance à altérer les reins ou d’autres organes ou de causer des lésions nerveuses dans les zones touchées. Le diagnostic est difficile car les premiers symptômes imitent la grippe. infiltrations de tissus du poumon (à court terme ou persistants), la fièvre et la perte de poids sont souvent les premiers signes. Un diagnostic rapide et le traitement (avec des corticostéroïdes) augmenter un patient’s chances de reprendre une vie normale. La maladie débute généralement à partir de 15-70 ans, et la maladie affecte les hommes et les femmes.

pemphigoïde cicatricielle / pemphigoïde bénigne de la muqueuse (Également connu sous muqueuse pemphigoid membranaire, ou bénigne muqueuse pemphigoid membranaire) est une maladie auto-immune chronique rare cloques caractérisée par des lésions cutanées érosives des muqueuses et de la peau qui se traduit par des cicatrices d’au moins certains sites d’implication. La réaction auto-immune affecte le plus souvent la bouche, ce qui provoque des lésions des gencives, mais elle peut aussi affecter les zones de muqueuse ailleurs dans le corps, comme les sinus, les organes génitaux et de l’anus. Lorsque la cornée de l’oeil est affecté, la cicatrisation répétée peut entraîner la cécité. La prise en charge dépend de la gravité de l’affection. Des mesures simples qui peuvent être prises comprennent l’évitement des aliments durs, pointus ou rugueux, et en prenant soin en mangeant. Une bonne hygiène buccale est aussi généralement conseillé, et professionnelle des mesures d’hygiène buccale comme le détartrage parodontale.

Cogan’s syndrome est définie comme la kératite nonsyphilitic interstitielle (une inflammation de l’œil) et des déficits bilatéraux (audio-vestibulaires des problèmes d’audition et des vertiges). Il est plus fréquent chez les Caucasiens que dans les autres races. Apparition de la maladie est en général un bref épisode d’une maladie oculaire inflammatoire, la kératite interstitielle le plus souvent. Cette affection oculaire provoque des douleurs, larmoiements (déchirure de l’œil) et la photophobie (douleur oculaire avec l’exposition à la lumière). Peu après ces (oeil) symptômes oculaires, les patients développent audiovestibulaire bilatérale (oreille) des symptômes, y compris la perte d’audition, des vertiges (étourdissements) et les acouphènes (bourdonnements dans les oreilles). Environ la moitié des patients en fin de compte développer une perte auditive complète, mais seulement une expérience minoritaire perte visuelle permanente. D’autres symptômes qui peuvent se produire des maux de tête, la fièvre, l’arthralgie (douleurs articulaires), et vascularite systémique (inflammation des vaisseaux sanguins). Les symptômes se détériorent généralement progressivement en quelques jours. On pense actuellement que Cogan’s syndrome est une maladie auto-immune. L’inflammation de l’œil et l’oreille sont dus au patient’s propre système immunitaire produisant des anticorps qui attaquent les tissus de l’oreille et l’œil intérieur.

maladie agglutinine froide est une forme d’anémie hémolytique auto-immune provoquée par des auto-anticorps réagissant à froid (un type de protéine produite par le système immunitaire). la maladie des agglutinines froides primaire est généralement associée avec des anticorps monoclonaux (produit à partir d’une seule cellule ancestrale par la réplication cellulaire répétée) de autoanticorps froid réagir. la maladie des agglutinines froides primaire est chronique et se produit après la cinquième décennie de la vie, avec un pic d’incidence dans les septième et huitième décennies. la maladie des agglutinines froides secondaire est principalement causée par l’infection et lymphoprolifératifs troubles dans les lymphocytes de sorcières (globules blancs) sont produites en quantités excessives. Il est essentiel à la maladie des agglutinines froides chroniques de garder toutes les parties du corps chaud en tout temps et éviter le refroidissement des parties du corps. Des vêtements appropriés est nécessaire dans des environnements froids, et d’éviter les aliments froids et de travailler dans des zones de stockage à froid est également important.

Congenital bloc cardiaque est une complication rare de la grossesse associée à SjöSyndrome gren (un syndrome auto-immune) qui peut entraîner la mort du fœtus ou de l’enfant, ou la nécessité d’une stimulation dans le nouveau-né ou à un stade ultérieur. Médecins pourrait détecter un bloc cardiaque congénital avant ou après la naissance du bébé. Certaines maladies qui peuvent survenir pendant la grossesse peut provoquer un bloc cardiaque chez un bébé. bloc cardiaque est un problème qui se produit avec le coeur’s système électrique. Ce système contrôle la vitesse et le rythme cardiaque. (“Taux” fait référence au nombre de fois que votre cœur bat par minute. “Rythme” fait référence à la séquence d’impulsions régulières ou irrégulières produites comme les battements cardiaques.) Avec chaque battement de cœur, un signal électrique se propage à travers le cœur de la partie supérieure des chambres inférieures. Comme il se déplace, le signal provoque le cœur à se contracter et pomper le sang. Le bloc cardiaque se produit si le signal électrique est ralentie ou interrompue lorsqu’il se déplace à travers le cœur.

Coxsackie myocardite est l’inflammation et la faiblesse du muscle cardiaque causée par une infection virale (virus Coxsackie) qui atteint le cœur. Myocardite peut endommager le muscle cardiaque l’amenant à devenir épais et enflée. Le muscle cardiaque peut être directement endommagé par le virus ou les bactéries qui infectent. Le corps’s réponse immunitaire peut aussi endommager le muscle cardiaque (appelé myocarde) dans le processus de lutte contre l’infection. Cela peut conduire à des symptômes d’insuffisance cardiaque. Les symptômes peuvent inclure: l’anxiété, un retard de croissance ou de gain de poids insuffisant, difficultés d’alimentation, de la fièvre et d’autres symptômes de l’infection, l’apathie, la production faible d’urine (un signe de diminution de la fonction rénale), pâle, les mains froides et les pieds (un signe de mauvaise circulation ), une respiration rapide, et la fréquence cardiaque rapide. Myocardite peut également survenir pendant ou après d’autres infections virales ou bactériennes telles que le virus de l’influenza (grippe), l’adénovirus, la polio, la rubéole, la maladie de Lyme, et d’autres. Myocardite est rare chez les jeunes enfants. Il est légèrement plus fréquente chez les enfants plus âgés et les adultes. Il est souvent pire chez les nouveaux nés et les jeunes enfants que chez les enfants plus de 2 ans Il n’y a pas de remède pour la myocardite. L’inflammation du muscle cardiaque va souvent de lui-même.

syndrome de CREST est un acronyme pour c alcinosis, R Aynaud’s phénomène, e dysfonction œsophagiennes, s clerodactyly et t elangiectasia. Il est une variante des deux groupes de sclérodermie. localisée et systémique. CREST est une forme relativement stable et lent de la sclérodermie et a un pronostic beaucoup plus favorable que d’autres formes. Il n’y a aucune preuve que le processus de base diffère de la sclérodermie d’habitude, mais le tempo du CREST semble être différente en ce que l’implication d’organes est plus lent et plus tard dans le cours de la maladie.

Crohn’s maladie est une maladie intestinale inflammatoire auto-immune caractérisée par une inflammation sévère et persistante de la muqueuse ou de la paroi du tractus gastro-intestinal. Crohn’s est parfois désigné sous le nom iléite chronique, l’entérite régionale, la colite granulomateuse. La partie du tractus gastro-intestinal le plus souvent touché est le segment entre l’iléon et le rectum. Bien que Crohn’s maladie peut être difficile à gérer et vivre avec, il est généralement pas la vie en danger.

Crohn’s peut toucher tout le monde, bien que les personnes d’origine juive sont affligés de trois à six fois plus souvent que d’autres. La maladie implique généralement les jeunes adultes âgés de 15-35, mais il peut être vu chez les enfants et les personnes âgées. Les mâles et les femelles sont également touchés. Il existe une prédisposition génétique à développer la maladie, et jusqu’à 25% des personnes atteintes de la maladie sont susceptibles d’avoir un parent proche soit Crohn’s ou la colite ulcéreuse. Tandis qu’un hasn d’anticorps auto-réactifs’t encore été trouvée dans Crohn’s, il est généralement admis que l’auto-immunité est la cause sous-jacente.

Dermatite herpétiforme est une éruption extrêmement irritante constitué de bosses et des cloques. L’éruption est chronique, ce qui signifie qu’il continue sur une longue période. Dermatite herpétiforme commence habituellement chez les personnes de 20 ans et plus. Les enfants peuvent parfois être touchés. On voit chez les hommes et les femmes. La cause est inconnue. Il est considéré comme une maladie auto-immune. Dermatite herpétiforme est également liée à la sensibilité au gluten (maladie coeliaque de la maladie de carotte) dans le petit intestin. Les symptômes de la dermatite herpétiforme ont tendance à aller et venir. Les symptômes comprennent: des bosses extrêmement démangeaisons ou des cloques, le plus souvent sur les coudes, les genoux, le dos et les fesses. L’éruption est généralement la même taille et la forme des deux côtés. L’éruption peut ressembler à l’eczéma. Certains patients peuvent avoir des traces de rayures au lieu de cloques. Un régime strict sans gluten sera recommandée pour aider à contrôler la maladie. Coller à ce régime peut éliminer le besoin de médicaments et prévenir les complications ultérieures. La maladie peut être bien contrôlée avec un traitement. Sans traitement, il peut y avoir un risque important de cancer de l’intestin.

Dermatomyosite est une maladie auto-immune musculaire qui implique l’inflammation et une éruption cutanée. Il est un autre type de myopathie inflammatoire. La cause de la dermatomyosite est inconnue. Les experts pensent que cela peut être dû à une infection virale des muscles ou d’un problème avec le corps’s système immunitaire. Elle peut également survenir chez les patients atteints d’un cancer de l’abdomen, du poumon ou d’autres parties du corps. Tout le monde peut développer dermatomyosite. Il survient le plus souvent chez les enfants de 5 ans – 40 15 et les adultes âgés – 60. Les femmes développent cette condition plus souvent que les hommes. Les symptômes peuvent inclure: des problèmes de déglutition, une faiblesse musculaire, une raideur ou douleur, couleur pourpre aux paupières supérieures, violet-rouge éruption cutanée, et l’essoufflement. La faiblesse musculaire peut survenir soudainement ou se développer lentement au fil des semaines ou des mois. Vous pourriez avoir du mal élever vos bras au-dessus de votre tête, se lever d’une position assise, et monter les escaliers. L’éruption peut apparaître sur votre visage, les jointures, le cou, les épaules, la poitrine et le dos. Les symptômes peuvent disparaître complètement chez certaines personnes, comme les enfants. La condition peut être fatale chez les adultes en raison de faiblesse musculaire sévère, la malnutrition, la pneumonie, ou une insuffisance pulmonaire. Les principales causes de décès avec cette maladie sont le cancer et les maladies pulmonaires.

Devic’s maladie (neuromyelitis optica) est une maladie auto-immune qui affecte la moelle épinière et les nerfs optiques (les nerfs qui transportent l’information au sujet de la vue de l’œil). Dans la maladie de Devic, le corps’s système immunitaire attaque et détruit la myéline, une substance grasse qui entoure les nerfs et aide les signaux nerveux passent de cellule à cellule. Les signes et les symptômes empirent avec le temps et comprennent la névrite optique; myélite transverse; douleurs dans la colonne vertébrale et des membres; et de la vessie et le dysfonctionnement de l’intestin. La cause exacte de Devic’s maladie est inconnue. La plupart des personnes touchées ne disposent pas d’autres membres de la famille avec la condition. Actuellement il n’y a pas de remède pour Devic’s la maladie, mais il y a des thérapies pour traiter une attaque alors qu’il se passe, pour réduire les symptômes, et pour prévenir les rechutes.

Dressler’s syndrome est un type de péricardite, inflammation du sac qui entoure le cœur (péricarde). Une inflammation associée à Dressler’s syndrome est considéré comme une réponse du système immunitaire à la suite des dommages aux tissus du coeur ou du péricarde, comme une crise cardiaque, une intervention chirurgicale ou une lésion traumatique. Dressler’les symptômes de syndrome comprennent des douleurs à la poitrine, un peu comme celle vécue lors d’une crise cardiaque, et de la fièvre. Avec les récentes améliorations dans le traitement de la crise cardiaque, Dressler’s syndrome est moins fréquent que l’habitude d’être. Cependant, une fois que vous’ai eu cette condition, il peut arriver à nouveau. Dressler’s syndrome peut aussi être appelé postpericardiotomy, le syndrome de post-infarctus du myocarde, et le syndrome de lésion post-cardiaque. Les symptômes sont susceptibles d’apparaître semaines à quelques mois après une crise cardiaque, la chirurgie ou d’autres lésions cardiaques.

endométriose est un problème qui touche une femme’s utérus. L’endométriose se produit lorsque le type de tissu qui tapisse normalement l’utérus se développe ailleurs. Il peut se développer sur les ovaires, derrière l’utérus ou sur les intestins ou la vessie. Plus rarement, il se développe dans d’autres parties du corps. Ce “déplacée” tissu peut causer de la douleur, l’infertilité et des périodes très lourdes. La douleur est habituellement dans l’abdomen, le bas du dos ou des zones pelviennes. Certaines femmes ne présentent aucun symptôme du tout. Ayant du mal à tomber enceinte peut être le premier signe.

oesophagite à éosinophiles (EOE) est une maladie chronique nouvellement reconnu qui peut être associée à des allergies alimentaires. Il est de plus en plus diagnostiqué chez les enfants et les adultes. EoE est caractérisée par l’inflammation et l’accumulation d’un certain type de cellule immunitaire, appelée éosinophiles dans l’œsophage. Les eosinophiles sont un type de globule blanc. Ils aident à combattre les infections et jouent un rôle dans votre corps’s réponse immunitaire. Ils peuvent également accumuler et causer une inflammation. Normalement, votre sang doesn’t ont un grand nombre d’éosinophiles. Le corps peut produire plus d’entre eux en réponse à, des troubles allergiques, de maladies de la peau, les infections parasitaires et fongiques, les maladies auto-immunes, certains cancers et les troubles de la moelle osseuse. Dans certaines conditions, les éosinophiles peuvent se déplacer en dehors de la circulation sanguine et de construire dans les organes et les tissus. Les symptômes de EoE comprennent des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales après avoir mangé. Une personne peut également avoir des symptômes qui ressemblent à un reflux acide de l’estomac. Chez les enfants plus âgés et les adultes, il peut causer des symptômes plus graves, comme la difficulté à avaler la nourriture solide ou solide adhérence des aliments dans l’œsophage pendant plus de quelques minutes. Chez les nourrissons, cette maladie peut être associée à un retard de croissance. Dans certains cas, d’éviter certains allergènes alimentaires sera un traitement efficace pour EoE.

éosinophiles fasciite est un syndrome très rare dans lequel le tissu musculaire sous la peau, appelée fascia, devient enflée et épais. Les mains, les bras, les jambes et les pieds peuvent gonfler rapidement. La maladie peut ressembler à la sclérodermie, mais ne sont pas liés. La cause de la fasciite à éosinophiles est inconnue. Chez les personnes atteintes de cette condition, les globules blancs appelés éosinophiles, accumulent dans les muscles et les tissus. Les eosinophiles sont liés à des réactions allergiques. Le syndrome est plus fréquent chez les personnes âgées de 30 à 60. Les symptômes peuvent inclure: douleur osseuse ou la tendresse, le syndrome du canal carpien, une faiblesse musculaire, la tendresse et l’enflure des bras, des jambes et parfois les articulations et la peau épaissie qui ressemble plissa. Dans la plupart des cas, la condition disparaît dans les 3 à 5 ans. Cependant, les symptômes peuvent durer plus longtemps ou revenir.

érythème noueux est une maladie inflammatoire qui implique tendres, des bosses rouges (nodules) sous la peau. Dans environ la moitié des cas, la cause exacte de l’érythème noueux est inconnue. Certains cas peuvent se produire avec des infections. Certaines des infections les plus courantes sont: le streptocoque (le plus courant), la maladie des griffes du chat, de la chlamydia, la coccidioïdomycose, l’hépatite B, l’histoplasmose, la leptospirose, la mononucléose (EBV), les mycobactéries, les mycoplasmes, la psittacose, la syphilis, la tuberculose, la tularémie, et Yersinia.
Érythème noueux peut se produire avec une sensibilité à certains médicaments, y compris: les antibiotiques, y compris l’amoxicilline et d’autres pénicillines, sulfamides, sulfones, les pilules de contrôle des naissances, et de progestatif. Érythème noueux est la plus courante sur les tibias. Il peut également se produire sur d’autres régions du corps comme les fesses, les mollets, les chevilles, les cuisses et les bras.
Les lésions commencent aussi à plat, ferme,, bosses douloureuses rouges chaudes qui sont environ un pouce de diamètre. En quelques jours, ils peuvent devenir de couleur violacée. Pendant plusieurs semaines, les grumeaux se fanent à, un patch plat brunâtre.

Parfois, l’érythème noueux peut survenir pendant la grossesse. D’autres troubles liés à cette maladie comprennent la leucémie, le lymphome, la sarcoïdose. rhumatisme articulaire aigu. Bechet’de la maladie et la recto-colite hémorragique. La condition est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes

Essential cryoglobulinémie mixte se trouve souvent chez les personnes qui ont une maladie chronique (de longue durée) état inflammatoire, comme une maladie auto-immune ou l’hépatite C. La plupart des gens avec cryoglobulinémie mixte ont une infection chronique de l’hépatite C. Les cryoglobulines sont des anticorps. Il ne sait pas encore pourquoi ils deviennent solides ou gel à basse température. Lorsque cela se produit, ces anticorps peuvent bloquer les vaisseaux sanguins. Cela peut conduire à des problèmes allant des éruptions cutanées à une insuffisance rénale. Cryoglobulinémie est la présence de ces protéines anormales dans le sang. Bien que les mécanismes sous-jacents ne sont pas complètement élucidé, la formation cryoglobulines est clairement liée à la tentative de l’hôte pour effacer les quantités importantes de virions générés quotidiennement par l’infection chronique.
D’autres conditions qui peuvent être liés à la cryoglobulinémie comprennent: la leucémie, le myélome multiple, la pneumonie à mycoplasme, macroglobulinémie primaire, la polyarthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux disséminé. Les symptômes varient en fonction du type de trouble que vous avez et les organes qui sont impliqués. Les symptômes peuvent inclure: des problèmes respiratoires, la fatigue, la glomérulonéphrite, douleurs articulaires, douleurs musculaires, purpura, raynaud’s phénomène. la mort de la peau, et les ulcères de la peau.

encéphalomyélite allergique expérimentale

syndrome d’Evans est une maladie auto-immune très rare dans lesquels le système immunitaire détruit le corps’s globules rouges, des cellules et / ou des plaquettes sanguines blanches. Les personnes touchées souvent l’expérience thrombocytopénie (trop peu de plaquettes) et Coombs’ anémie hémolytique positive (destruction prématurée des globules rouges). Les signes et les symptômes peuvent inclure purpura, pâleur, fatigue et étourdissements. La cause exacte de cette condition est inconnue. Les meilleures options de traitement pour le syndrome d’Evans dépendent de nombreux facteurs, notamment la gravité de l’état, les signes et les symptômes présents et chacun’s réponse à certaines thérapies.

fibromyalgie est une maladie chronique qui se caractérise par une douleur généralisée, la tendresse et la fatigue. Les personnes atteintes de fibromyalgie peuvent également éprouver des troubles du sommeil, la raideur matinale, l’anxiété et le syndrome du côlon irritable. Souvent, il est également accompagné par la dépression. Il est difficile à diagnostiquer, car la plupart des symptômes imitent ceux d’autres troubles. La fibromyalgie est pas une maladie auto-immune, mais il fait accompagner d’autres maladies rhumatismales et endocriniennes auto-immunes.

fibrosing alvéolite . également connu sous le nom de fibrose pulmonaire idiopathique (IPF), comporte des cicatrices ou l’épaississement des poumons. Les médecins ne savent pas ce qui cause la fibrose pulmonaire idiopathique (IPF) ou pourquoi certaines personnes obtiennent. Idiopathiques signifie que la cause est inconnue. La condition peut être due aux poumons et le système auto-immune qui répondent à une substance inconnue ou une blessure. Les gènes peuvent jouer un rôle dans le développement de l’IPF. La maladie survient le plus souvent chez les personnes âgées entre 50 et 70 ans.
Lorsque vous avez IPF, vos poumons se cicatrisent et se raidit. Cela rend difficile pour vous de respirer. Chez certaines personnes, l’IPF se détériore rapidement au fil des mois ou quelques années. Dans d’autres, IPF empire sur une période beaucoup plus longue. Les symptômes peuvent inclure des douleurs thoraciques (occasionnellement), toux (généralement sèche), diminution de la tolérance à l’activité, et l’essoufflement pendant l’activité (ce symptôme dure pendant des mois ou des années, et au fil du temps peut également se produire au repos). Il n’y a pas de remède connu pour IPF. Le traitement vise à soulager les symptômes.

artérite à cellules géantes (artérite temporale) est une maladie qui provoque une inflammation des artères du cuir chevelu, le cou et les bras. Il se rétrécit les artères, ce qui empêche le sang de circuler aussi. artérite à cellules géantes se produit souvent avec une autre maladie auto-immune appelée pseudopolyarthrite rhizomélique. Les deux sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes et presque toujours une incidence sur les personnes âgées de plus de 50. Les premiers symptômes de la maladie de Horton ressemblent la grippe: fatigue, perte d’appétit et de la fièvre. D’autres symptômes incluent des maux de tête, la douleur et la tendresse sur les tempes, une vision double ou perte visuelle, des étourdissements, des problèmes de coordination et de l’équilibre, ainsi que la douleur dans votre mâchoire et de la langue.

myocardite à cellules géantes est une maladie relativement jeunes adultes, principalement en bonne santé. Les patients meurent généralement de l’insuffisance cardiaque et l’arythmie ventriculaire, à moins qu’une transplantation cardiaque est effectuée. Le terme fait référence à une myocardite une réponse auto-immune inflammatoire à l’intérieur du myocarde qui est non secondaire à des événements ischémiques ou de rejet cardiaque dans le cadre d’une transplantation. L’incidence du géant myocardite cellulaire est faible et elle varie avec la population qui est à l’étude et la méthode de diagnostic qui est utilisé. Dans un registre d’autopsie japonaise, l’incidence du géant myocardite cellulaire était de 0,007%. Il n’y a pas prouvé la guérison en raison de la nature inconnue de la maladie.

glomérulonéphrite est un type de maladie rénale dans laquelle la partie de reins qui aide les déchets de filtration et des fluides du sang est endommagé. Glomérulonéphrite peut être causée par des problèmes avec le corps’s système immunitaire. Souvent, la cause exacte de la glomérulonéphrite est inconnue. Les dommages à la glomérules cause du sang et de protéines pour être perdus dans l’urine. La condition peut se développer rapidement, et la fonction rénale est perdue dans les semaines ou mois (appelés glomérulonéphrite rapidement progressive). Un quart des personnes atteintes de glomérulonéphrite chronique ont sans antécédents de maladie du rein.
Ce qui suit peut augmenter votre risque de cette condition: du sang ou du système lymphatique, l’exposition aux solvants hydrocarbonés, des antécédents de cancer, les infections telles que l’angine, les virus, les infections cardiaques, les abcès, l’amylose, anti-glomérulaire maladie d’anticorps de la membrane basale, le syndrome de Goodpasture, une utilisation intensive d’analgésiques, en particulier les AINS, purpura rhumatoïde, IgA néphropathie. néphrite lupique et GN membranoproliferative. Les symptômes courants de la glomérulonéphrite comprennent: le sang dans les urines (sombre, couleur rouille, ou de l’urine brune), urine mousseuse (en raison de l’excès de protéines dans l’urine), et un gonflement (œdème) du visage, des yeux, des chevilles, des pieds, des jambes , ou l’abdomen.

Goodpasture’s syndrome est un syndrome pulmonaire, rénale, qui est un groupe de maladies graves impliquant les reins et les poumons. Syndrome de Goodpasture inclut toutes les conditions suivantes:

glomérulonéphrite – l’inflammation des glomérules, qui sont de petits amas de bouclage des vaisseaux sanguins dans les reins qui aident les déchets de filtration et de l’eau supplémentaire à partir du sang.

La présence de la membrane basale glomérulaire anticorps anti- (GBM); la GBM fait partie du glomérule et est composée de collagène et d’autres protéines.

Saignement dans les poumons

Dans le syndrome de Goodpasture, les cellules immunitaires produisent des anticorps dirigés contre une région spécifique du collagène. Les anticorps attaquent le collagène dans les poumons et les reins. Le syndrome de Goodpasture est fatale à moins rapidement diagnostiquée et traitée. Les symptômes du syndrome de Goodpasture peuvent initialement inclure la fatigue, des nausées, des vomissements, et de la faiblesse. Les poumons sont généralement affectés avant ou en même temps que les reins, et les symptômes peuvent inclure un essoufflement et une toux, parfois avec du sang.

granulomatosis avec polyangéite (GPA) (anciennement appelé Wegener’s granulomatose) est une maladie auto-immune rare dans laquelle les vaisseaux sanguins et d’autres tissus deviennent enflammées. Cette inflammation limite le flux sanguin vers les organes importants dans le corps, ce qui pourrait entraîner des dommages à long terme. l’apparition de la maladie et la gravité varie entre les patients et le diagnostic et le traitement précoce peut prévenir l’insuffisance d’organes vie en danger. Bien que la maladie peut impliquer tout système d’organes, GPA affecte principalement les voies respiratoires (sinus, du nez, de la trachée [trachée], et les poumons) et les reins. Ce trouble peut affecter les personnes à tous les hommes et les femmes d’âge et les grèves de façon égale. Par rapport à d’autres groupes raciaux, les Caucasiens sont plus souvent touchés. Le signe le plus commun de GPA est la détresse des voies respiratoires supérieures telles que la douleur des sinus, du liquide décoloré ou sanglante du nez, et les ulcères nasaux. Un signe commun de la maladie est rhinorrhée presque constante (“nez qui coule”) Ou d’autres symptômes du rhume qui ne répondent pas au traitement habituel ou deviennent de plus en plus mal.

Graves’ maladie est une maladie auto-immune de la thyroïde qui provoque la glande thyroïde pour produire des hormones excessives. Les symptômes peuvent inclure la nervosité, perte de poids, des palpitations cardiaques et de l’intolérance à la chaleur. Les femmes sont touchées sept fois plus souvent que les hommes et sont principalement diagnostiqués entre 20-40 ans. Une caractéristique distinctive de Graves’ est une affection oculaire entraînant les muscles des yeux enflammés avec accompagnement renflement des yeux (exophtalmie). Environ 30-50% des Graves’ les patients développent cette condition dans sa forme légère et environ 5% de développer la forme sévère. Bien que rare, “tempête de la thyroïde” peut arriver. Les symptômes de cette crise de la thyroïde comprennent la fièvre, des vomissements, une fréquence cardiaque élevée, la confusion et une transpiration abondante et nécessite une attention d’urgence immédiate.

Le syndrome de Guillain Barre est une maladie auto-immune rare qui provoque votre système immunitaire à attaquer votre système nerveux périphérique (SNP). Les nerfs du SNP se connecter votre cerveau et la moelle épinière avec le reste de votre corps. Les dommages à ces nerfs, il est difficile pour eux de transmettre des signaux. En conséquence, vos muscles ont du mal à répondre à votre cerveau. Personne ne sait ce qui cause le syndrome. Parfois, elle est déclenchée par une infection, une intervention chirurgicale ou une vaccination. Le premier symptôme est généralement une faiblesse ou une sensation de fourmillement dans les jambes. Le sentiment peut se propager à votre corps supérieur. Dans les cas graves, vous devenez presque paralysé. Ceci est la vie en danger. Vous pourriez avoir besoin d’un respirateur pour respirer. Les symptômes empirent habituellement sur une période de plusieurs semaines, puis se stabilisent. La récupération peut prendre quelques semaines à quelques années.

Hashimoto’s thyroïdite est une maladie auto-immune inflammatoire chronique de la thyroïde, dans lequel l’attaque du système immunitaire et détruit la glande thyroïde. La thyroïde produit alors trop peu d’hormones et le métabolisme est ralenti. Il est le plus commun de toutes les conditions de la thyroïde aux États-Unis et les femmes sont touchés 10 fois plus souvent que les hommes. La plupart des diagnostics se produisent entre les âges de 30-50 et la prévalence augmente avec l’âge chez les femmes et les hommes. Les symptômes, qui se développent souvent progressivement, peuvent inclure le gain de poids, sensibilité au froid, des picotements dans les mains et les pieds, la fatigue, la perte de cheveux, les cheveux secs, des problèmes de fertilité, et de la difficulté à se concentrer. L’hormone thyroïdienne doit être surveillée chez les femmes qui planifient une grossesse. la fonction thyroïdienne faible peut affecter le développement du bébé. Post-partum peut se développer dans les 12 mois suivant l’accouchement. Les femmes qui éprouvent des difficultés à concevoir devraient également avoir leurs niveaux de la thyroïde vérifié que les niveaux d’hormones thyroïdiennes peut affecter l’ovulation.

L’anémie hémolytique – l’anémie hémolytique auto-immune est une maladie auto-immune qui provoque la destruction prématurée des globules rouges. Un globule rouge normal a une durée de vie d’environ 120 jours avant la rate retire de la circulation. Les globules rouges sont réalisées dans la moelle osseuse et libérés dans la circulation. Chez les personnes souffrant d’anémie hémolytique auto-immune, les globules rouges sont détruits prématurément; et la production de la moelle osseuse de nouvelles cellules ne peut pas compenser leur perte. La sévérité de cette maladie est déterminé par la durée pendant laquelle le globule rouge survit et par la capacité de la moelle osseuse pour continuer la production de globules rouges dans le sang.

anémie hémolytique auto-immune se produit habituellement en conjonction avec une autre condition médicale, très souvent, une autre maladie auto-immune. Il peut parfois se produire seul et sans facteur déclenchant. Elle touche deux fois plus de femmes que d’hommes, en particulier les femmes en âge de procréer. anticorps froide anémie hémolytique affecte le plus souvent l’anticorps anémie hémolytique personnes âgées et chaud peut toucher tout le monde à tout âge.

Purpura rhumatoïde (HSP) est un trouble de l’enfance auto-immune assez courante qui peut affecter les adultes aussi, bien que moins fréquemment. Les enfants atteints de cette maladie sont souvent d’abord vu avec douleur abdominale aiguë et sont désignés pour l’évaluation chirurgicale. HSP se caractérise par purpura, ou une allergie = liée saignements dans la peau et d’autres tissus. Le purpura palpable caractéristique se retrouve dans la majorité des cas et est considérée comme la caractéristique de la maladie. Cette éruption est le plus souvent situé sur les fesses et le haut des cuisses chez les enfants et sur les pieds et les chevilles chez les adultes. Les symptômes se produisent aussi avec HSP sont des douleurs articulaires, des troubles gastro-intestinaux et une atteinte rénale. Les manifestations moins courantes comprennent une neuropathie périphérique et une torsion du testicule.

herpès gravidique ou pemphigoïde gravidique (PG) est un bulleuse (caractérisée par la formation d’ampoules, comme une brûlure au deuxième degré) développer une maladie associée à la grossesse. Il est considéré comme une maladie auto-immune. Il se produit pendant la grossesse, typiquement dans la deuxième ou le troisième trimestre de la grossesse et / ou immédiatement après la grossesse. Il a été initialement appelé herpès gravidique à cause de l’apparition de cloques, bien qu’il ne soit pas associé au virus de l’herpès. Le diagnostic de PG devient clair lorsque les lésions cutanées évoluent vers des cloques tendues au cours du deuxième ou troisième trimestre. PG commence généralement comme une éruption de cloques dans la région du nombril, puis se répand sur tout le corps. Elle est parfois accompagnée soulevées, chaud, zébrures douloureuses appelées plaques. Après une à deux semaines, de grandes cloques tendues se développent généralement sur les plaques rouges, contenant un liquide clair ou taché de sang. PG crée une histamine (composé impliqué dans les réponses immunitaires locales) réponse qui provoque des démangeaisons implacable extrême (prurit). PG se caractérise par le torchage et la rémission pendant la grossesse et parfois période post-partum. Habituellement, après l’accouchement, les lésions guérissent en quelques mois, mais peuvent réapparaître pendant la menstruation.

Hypogammalglobulinemia est un type de maladie immunodéficitaire primaire. La caractéristique clinique commune de hypogammaglobulinémie concerne une prédisposition à des infections qui sont normalement défendus contre par des réponses d’anticorps (y compris Streptococcus pneumoniae et les infections à Haemophilus influenzae). La plupart des patients atteints d’hypogammaglobulinémie présente des antécédents d’infections récurrentes.

purpura thrombopénique immunologique (PTI) est un trouble de saignement auto-immune. Les personnes atteintes de la maladie ont trop peu de plaquettes dans le sang. ITP est parfois appelée purpura thrombopénique immunitaire ou tout simplement, thrombocytopénie immunitaire. PTI se produit lorsque certaines cellules du système immunitaire produisent des anticorps contre les plaquettes. Les plaquettes aident votre caillot de sang par agglomérer pour boucher les petits trous dans les vaisseaux sanguins endommagés. Les anticorps se fixent sur les plaquettes. La rate détruit les plaquettes qui portent les anticorps. Chez les enfants, la maladie suit parfois une infection virale. Chez les adultes, il est plus souvent (à long terme) des maladies chroniques et peut se produire après une infection virale, avec l’utilisation de certains médicaments, pendant la grossesse, ou dans le cadre d’un trouble immunitaire. ITP affecte plus souvent les femmes que les hommes, et est plus fréquente chez les enfants que les adultes. La maladie touche les garçons et les filles aussi. Les symptômes peuvent inclure les éléments suivants: les menstruations anormalement abondantes, des saignements dans la peau, souvent autour des tibias, provoquant une éruption cutanée qui ressemble à des taches ponctuelles rouges (pétéchies), ecchymoses, saignements de nez ou des saignements dans la bouche.

la néphropathie à IgA est une auto-immune liée troubles rénaux qui se produit lorsque IgA (une protéine qui aide à combattre les infections du corps) se dépose dans les reins. Après de nombreuses années, les dépôts d’IgA peuvent causer des reins à des fuites de sang et parfois des protéines dans la urine.This fuite ne signifie pas nécessairement qu’ils auront des problèmes à long terme. Si trop de protéines fuites dans l’urine, les mains et les pieds peuvent gonfler. Après 10 à 20 ans avec IgA néphropathie, les reins peuvent montrer des signes de dommages. Environ 25 pour cent des adultes atteints de néphropathie à IgA développer une insuffisance rénale complète. Seulement 5 à 10 pour cent des enfants développent une insuffisance rénale complète. Les symptômes de l’insuffisance rénale incluent le gonflement des mains et des problèmes de pieds, des nausées, de la fatigue, des maux de tête, et le sommeil. Au moment où ces symptômes se produisent, l’insuffisance rénale totale est proche. L’échec total des reins signifie les dommages aux reins sont permanents. Les personnes souffrant d’insuffisance rénale ont besoin de dialyse ou une greffe de rein. IgA néphropathie peut survenir à tout âge, même dans l’enfance. Plus les hommes sont touchés que les femmes. Bien trouvé partout dans le monde, IgA néphropathie est plus fréquent chez les Caucasiens et les Asiatiques. Elle est l’une des maladies les plus courantes du rein, autres que celles causées par le diabète ou l’hypertension artérielle.

les maladies liées sclérosante IgG4 . également connu sous le nom IgG4–les maladies liées systémique (DSR IgG4), une maladie hyper-IgG4 et de maladies liées IgG4 est une maladie auto-immune dans laquelle les cellules inflammatoires provoquent une fibrose, le dépôt de tissu conjonctif, dans un ou plusieurs organes. La maladie est ainsi appelé parce que le sous-type IgG4 d’anticorps peut être détecté dans des échantillons de tissus, et souvent à des niveaux élevés dans le sang. L’association avec IgG4 est une découverte relativement récente, et l’état a été décrit dans de nombreux autres noms dans le passé.

myosite à inclusion (IBM) est l’un d’un groupe de maladies auto-immunes apparentées musculaires connues sous le nom de myopathies inflammatoires, qui sont caractérisées par une inflammation musculaire chronique progressive accompagnée d’une faiblesse musculaire. Le début de la faiblesse musculaire chez IBM est généralement progressif (au cours des mois ou des années) et affecte à la fois proximale (près du tronc du corps) et distal (plus loin du tronc) muscles. La faiblesse musculaire peut affecter un seul côté du corps. Les chutes et le déclenchement sont généralement les premiers symptômes visibles d’IBM. Pour certaines personnes, la maladie commence par une faiblesse dans les poignets et les doigts qui provoque des difficultés avec pincement, boutonner, et saisir des objets. Il peut y avoir faiblesse du poignet et des doigts les muscles et l’atrophie (amincissement ou la perte de la masse musculaire) des muscles de l’avant-bras et les muscles quadriceps dans les jambes. Difficulté à avaler se produit dans environ la moitié des cas IBM. Les symptômes de la maladie commencent généralement après l’âge de 50 ans, bien que la maladie peut se produire plus tôt. IBM se produit plus fréquemment chez les hommes que chez les femmes. Il n’y a pas de remède pour IBM.

La cystite interstitielle (IC) est une affection connexe auto-immune qui provoque une gêne ou une douleur dans la vessie et un besoin d’uriner fréquemment et de toute urgence. Il est beaucoup plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Les symptômes varient d’une personne à l’autre. Certaines personnes peuvent avoir la douleur sans urgence ou de fréquence. D’autres ont urgence et la fréquence sans douleur. Femmes’s symptômes augmentent souvent pendant leurs périodes. Ils peuvent aussi avoir la douleur avec des rapports sexuels. La cause de l’IC ISN’t connue. Il n’y a pas un test pour savoir si vous l’avez. Les médecins exécutent souvent des tests pour exclure d’autres causes possibles des symptômes. Il n’y a pas de remède pour IC, mais les traitements peuvent aider la plupart des gens se sentent mieux.

L’arthrite juvénile est un type d’arthrite qui se produit chez les enfants de 16 ans ou moins. Il provoque le gonflement des articulations, la douleur, la raideur et la perte de mouvement. Elle peut affecter toutes les articulations, et dans certains cas, il peut affecter les organes internes. Un signe précoce de JA peut être boitait dans la matinée. Les symptômes peuvent aller et venir. Certains enfants ont seulement un ou deux poussées. D’autres ont des symptômes qui ne vont jamais loin. JA provoque des problèmes de croissance chez certains enfants. Personne ne sait exactement ce qui cause le juge. Les scientifiques ne savent c’est une maladie auto-immune, ce qui signifie que votre système immunitaire, ce qui contribue normalement lutter contre les infections du corps, attaque votre corps’s propres tissus. Le juge peut être difficile à diagnostiquer. Votre fournisseur de soins de santé peut faire un examen physique, des tests de laboratoire, et des radiographies. Les médicaments et la thérapie physique peuvent aider à maintenir le mouvement et réduire l’enflure et la douleur.

Le diabète juvénile (diabète de type 1) peut survenir à tout âge. Il est le plus souvent diagnostiqué chez les enfants, les adolescents ou les jeunes adultes. L’insuline est une hormone produite par le pancréas en cellules spéciales, appelées cellules bêta. Le pancréas est ci-dessous et derrière l’estomac. L’insuline est nécessaire pour déplacer la glycémie (glucose) dans les cellules. A l’intérieur des cellules, le glucose est stocké et utilisé ultérieurement pour l’énergie. Avec le diabète de type 1. les cellules bêta produisent peu ou pas d’insuline. Sans suffisamment d’insuline, le glucose se accumule dans le sang au lieu d’entrer dans les cellules. Cette accumulation de glucose dans le sang est appelée hyperglycémie. Le corps est incapable d’utiliser le glucose pour l’énergie. Cela conduit à des symptômes de diabète de type 1. La cause exacte du diabète de type 1 est inconnue. Très probablement, il est une maladie auto-immune. Ceci est une condition qui se produit lorsque le système immunitaire attaque et détruit par erreur les tissus du corps en bonne santé. Avec le diabète de type 1, une infection ou un autre déclencheur provoque le corps à attaquer par erreur les cellules du pancréas qui fabriquent l’insuline. La tendance à développer des maladies auto-immunes, y compris le diabète de type 1, peut être transmis à travers les familles.

myosite juvénile (JM) . y compris la dermatomyosite juvénile (JDM) et juvénile polymyosite (JPM), est un groupe de maladies auto-immunes rares et potentiellement mortelles, dans lequel le corps’s système immunitaire attaque ses propres cellules et tissus. Myosite signifie inflammation des muscles que vous utilisez pour déplacer votre corps. Elle affecte généralement les enfants âgés de 2 à 15 ans, avec des symptômes qui incluent la faiblesse des muscles près du tronc du corps, l’inflammation, l’oedème, la douleur musculaire, fatigue, éruptions cutanées, des douleurs abdominales, de la fièvre, et contractures. Les enfants atteints de dermatomyosite juvénile peuvent avoir des difficultés à avaler et à respirer, et le coeur peuvent également être affectés. Environ 20 à 30 pour cent des enfants atteints de dermatomyosite juvénile développent des dépôts de calcium dans les tissus mous. La faiblesse musculaire sans une éruption cutanée est le principal symptôme de polymyosite juvénile. Bien que les médicaments peuvent aider à soulager les symptômes de JM, la maladie n’a pas de remède connu.

La maladie de Kawasaki est une forme rare de vascularite. Les enfants, généralement de moins de 5, ont une forte fièvre et des yeux rouges, des lèvres, de la bouche, une éruption cutanée et des ganglions lymphatiques enflés. La maladie affecte également le cœur et la paroi des vaisseaux sanguins. Kawasaki est la principale cause de maladies cardiaques acquises chez les enfants. Le traitement immédiat est nécessaire pour éviter des dommages permanents au coeur et aux artères coronaires et un rétablissement complet peut être prévu.

syndrome de Lambert-Eaton est une maladie auto-immune dans laquelle une mauvaise communication entre les nerfs et les muscles conduit à une faiblesse musculaire. Dans ce syndrome, les substances produites par les cellules nerveuses d’attaque du système immunitaire. Cela rend les cellules des nerfs incapable de libérer suffisamment d’un acétylcholine chimique appelé. Ce produit chimique transmet des impulsions entre les nerfs et les muscles. Il en résulte une faiblesse musculaire. le syndrome de Lambert-Eaton peut se produire avec des cancers tels que le cancer du poumon à petites cellules ou de maladies auto-immunes telles que le vitiligo. ce qui conduit à une perte de pigmentation de la peau. Les symptômes peuvent inclure: faiblesse ou perte de mouvement qui peut être plus ou moins sévère, de la difficulté à mâcher, la difficulté à monter les escaliers, des difficultés à soulever des objets, de la difficulté à parler, la tête baissée, ont besoin d’utiliser les mains pour se lever de la position assise ou couchée positions, difficulté à avaler, bâillonnement, ou d’étouffement. changements de vision peuvent survenir tels que: vision floue, vision double, et des problèmes en gardant un regard fixe. Les symptômes du syndrome de Lambert-Eaton peut améliorer par traitement de la maladie sous-jacente, la suppression du système immunitaire, ou la suppression des anticorps. Cependant, tout le monde ne réagit bien au traitement.

vascularite leucocytoclasique . également appelé vascularites d’hypersensibilité, décrit une inflammation des petits vaisseaux sanguins. Le terme se réfère à leucocytoclastique les débris de neutrophiles (cellules immunitaires) dans les parois des vaisseaux sanguins. La maladie peut se limiter à la peau (cutanée) ou elle peut affecter de nombreux organes différents du corps tels que les reins, le système nerveux central, le cœur, tractus gastro-intestinal et les poumons. Une réaction allergique à des médicaments, des aliments ou additifs alimentaires soutient la théorie du système immunitaire joue un rôle prépondérant. Les infections, les maladies inflammatoires de l’intestin, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé, Sjösyndrome gren, et moins souvent malignité sont quelques-unes des différentes conditions liées à la vascularite. Dans la peau, les vaisseaux sanguins endommagés deviennent des zones qui fuient et les petits d’hémorragie apparaissent comme des lésions rouge pourpre soulevées connu sous le nom de purpura palpable. lésions discrètes ou groupées multiples sont généralement trouvés sur les jambes ou d’autres zones dépendantes du corps. Ces lésions sont généralement asymptomatiques mais peuvent être des démangeaisons ou douloureux. Les signes d’atteinte systémique comprennent la fièvre, des douleurs musculaires, des douleurs articulaires, sang dans les urines ou les selles, des douleurs abdominales, des vomissements, de la toux, un engourdissement et une faiblesse.

Lichen plan est une condition qui forme une éruption irritante sur la peau ou dans la bouche. La cause exacte de lichen plan est inconnue. Elle peut être liée à une réaction allergique ou immun. Les risques pour la condition comprennent: l’exposition à des médicaments, des colorants et d’autres produits chimiques (y compris l’or, les antibiotiques, l’arsenic, les iodures, chloroquine, quinacrine, quinide, phénothiazines, et les diurétiques) et des maladies telles que l’hépatite C. planus Lichen affecte principalement intermédiaire adultes âgés. Il est moins fréquent chez les enfants. Les symptômes que vous pouvez voir inclure plaies dans la bouche qui parfois forment des ulcères douloureux, les lésions cutanées qui sont des démangeaisons et ont même côtés (symétrique) et des frontières nettes, la bouche sèche, perte de cheveux, le goût métallique dans la bouche, et les crêtes dans les clous (anomalies des ongles ). Une biopsie de la lésion de la peau ou d’une biopsie d’une lésion de la bouche peuvent confirmer le diagnostic. Des tests sanguins peuvent être effectués pour écarter l’hépatite. Lichen planus est généralement pas dangereux. Il obtient généralement mieux avec le traitement. La condition disparaît souvent dans les 18 mois, mais il peut aller et de venir pendant des années. Si le lichen planus est causée par un médicament que vous prenez, l’éruption devrait disparaître une fois que vous arrêtez le médicament.

Lichen scléreux est une maladie de la peau qui peut affecter les hommes, les femmes ou les enfants, mais elle est plus fréquente chez les femmes. Il se produit généralement sur la vulve (les organes génitaux ou organe sexuel externe) chez les femmes, mais parfois se développe sur la tête du pénis chez les hommes. De temps en temps, le lichen scléreux est visible sur d’autres parties du corps, en particulier la partie supérieure du corps, les seins, et les bras. D’autres noms pour scléreux de lichen incluent kraurosis vulvaire et hypoplasie dystrophie. Les médecins pensent un système et hormonaux problèmes immunitaires trop actifs peuvent jouer un rôle dans la cause du lichen scléreux. Il est également pensé que les gens héritent de la probabilité de contracter la maladie. Parfois, le lichen scléreux apparaît sur la peau qui a été endommagé ou marqué d’une autre blessure antérieure. Au début de la maladie, de petites taches blanches apparaissent sur la peau. Les taches sont généralement brillante et lisse. Plus tard, les taches deviennent des plus gros patches. La peau sur les patchs devient mince et plissés. Ensuite, la peau se déchire facilement, et contusions rouges ou pourpres lumineuses sont communs. Parfois, la peau devient cicatriciel. Si la maladie est un cas bénin, il peut y avoir aucun symptôme.

conjonctivite ligneuse est une maladie rare caractérisée par l’accumulation d’une protéine appelée fibrine qui provoque une inflammation de la conjonctive (conjonctivite) et conduit à une épaisseur, boisé (ligneuse), des excroissances enflammées qui sont jaune, blanc ou rouge. conjonctivite ligneuse se produit le plus souvent à l’intérieur des paupières, mais peut également affecter la sclérotique, la cornée et la pupille, conduisant à une perte de vision. Une forme systémique de la condition peut se produire, affectant les membranes muqueuses du larynx, les cordes vocales, du nez, de la trachée, des bronches, du vagin, du col utérin, et la gencive. La cause de la conjonctivite ligneuse est inconnue. une transmission autosomique récessive a été suggérée dans certains cas. conjonctivite ligneuse est parfois associée à une condition connue comme la carence en plasminogène congénitale.

IgA linéaire maladie (LAD) est une sous-épidermiques auto-immune (située sous ou constituant la partie la plus profonde de l’épiderme) de la maladie qui peut être idiopathique ou induite par le médicament. Les enfants et les adultes sont touchés, avec la maladie de l’ancien historiquement appelée dermatose bulleuse comme chronique de l’enfance. La présentation clinique semble similaire à d’autres maladies bulleuses, telles que la pemphigoïde bulleuse et la dermatite herpétiforme.

Lupus est une maladie auto-immune inflammatoire chronique. Il existe trois types courants de lupus.

  • Lupus érythémateux systémique (SLE) est le plus grave. SLE peut toucher presque tout organe ou d’un système dans le corps, y compris les vaisseaux sanguins, les muscles, les articulations, le tube digestif, les poumons, les reins, le cœur et le système nerveux central.
  • lupus discoïde provoque une levée, écailleuse, éruption rouge, habituellement sur le visage, le cuir chevelu et le cou et peut provoquer des cicatrices.
  • lupus d’origine médicamenteuse est un type de lupus qui est provoquée par des médicaments sur ordonnance. Les symptômes sont similaires à ceux du SLE; et une fois que le médicament est arrêté, les symptômes disparaissent habituellement.
  • Le lupus néonatal est une maladie rare qui peut affecter certains nouveau-nés de femmes SLE ou de certains autres troubles du système immunitaire. Ces bébés peuvent avoir une malformation cardiaque, une éruption cutanée, une faible numération sanguine, et / ou des problèmes de foie. Cependant, la plupart des nourrissons de mères ayant SLE sont nés en bonne santé.

La maladie de Lyme chronique est un stade tardif d’une maladie inflammatoire causée par Borrelia burgdorferi bactéries et supposés être auto-immune associée. Il est aussi appelé l’étape 3, ou tertiaire, la maladie de Lyme. La maladie de Lyme est transmise par la piqûre d’une tique du chevreuil.

Certaines personnes ne peuvent pas être traités pour la maladie de Lyme, car ils ne présentent pas de symptômes ou de leurs symptômes sont bénins. La maladie de Lyme chronique persistante peut développer des mois, voire des années après l’infection de la maladie de Lyme. Même les gens qui ont été traités peuvent développer une maladie chronique persistante de Lyme. La maladie de Lyme chronique persistante peut affecter la peau, le cerveau et le système nerveux et les muscles, les os et le cartilage. Les symptômes comprennent: l’arthrite chronique, la fatigue, des maux de tête, l’inflammation des articulations dans les genoux et autres grosses articulations, perte de mémoire, des changements d’humeur, troubles du sommeil, une sensibilité anormale à la lumière, un engourdissement et des picotements. Un test sanguin peut être fait pour vérifier les anticorps dirigés contre les bactéries qui causent la maladie de Lyme. Les antibiotiques sont donnés pour combattre l’infection. La maladie de Lyme chronique persistante est traitée jusqu’à 28 jours avec des antibiotiques. Si les symptômes de l’arthrite ne disparaissent pas, une seconde 2 – Cours de 4 semaines d’antibiotiques peut parfois être utilisé. Traiter les patients pour des périodes plus longues ne sont généralement pas considérés comme utiles, même si les symptômes ne disparaissent pas.

Ménière’s maladie est un trouble de l’oreille interne. Il peut causer des étourdissements graves, un son crépitant dans vos oreilles appelés acouphènes, perte qui va et vient et le sentiment de pression dans l’oreille ou la douleur auditive. Elle affecte habituellement juste une oreille. Il est une cause fréquente de perte auditive.
Les attaques de vertiges peuvent survenir soudainement ou après une courte période de l’acouphène ou de l’ouïe assourdie. Certaines personnes ont des attaques simples de vertiges, une fois dans un certain temps. D’autres peuvent avoir de nombreuses attaques rapprochées sur plusieurs jours. Certaines personnes atteintes de Ménière’la maladie ont “attaques de goutte” au cours de laquelle le vertige est si mauvais, ils perdent leur équilibre et à l’automne.
Les scientifiques don’t savent encore la cause. Ils pensent que cela a à voir avec les niveaux de fluide ou le mélange des fluides dans les canaux de l’oreille interne. Les médecins diagnostiquent qu’il repose sur un examen physique et vos symptômes. Un test auditif peut vérifier pour voir comment il a affecté votre audience. Il n’y a pas de remède. Les traitements incluent les médicaments pour contrôler le vertige, la limitation du sel dans votre alimentation, et de prendre des pilules d’eau. Un appareil qui tient dans l’oreille externe et délivre des impulsions d’air à l’oreille moyenne peut aider. Les cas graves peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

micropolyangéite (MPA) est une maladie auto-immune associée qui provoque une inflammation des vaisseaux sanguins (vascularite), qui peut conduire à des dommages aux organes. Les reins, les poumons, les nerfs, la peau et les articulations sont les zones les plus fréquemment touchées du corps. MPA est diagnostiquée chez les personnes de tous les âges, toutes les ethnies, et les deux sexes. La cause de cette maladie est inconnue.

maladie du tissu conjonctif mixte (MCTD) est une maladie auto-immune rare qui se caractérise par des caractéristiques fréquemment observées dans les trois maladies du tissu conjonctif différents: le lupus érythémateux disséminé, la sclérodermie et la polymyosite. Certaines personnes touchées peuvent également avoir des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. Bien que MCTD peut affecter des personnes de tous les âges, il semble être plus fréquente chez les femmes de moins de 30 signes et les symptômes varient âge, mais peut inclure Raynaud’s phénomène; arthrite; coeur, du poumon et de la peau des anomalies; maladie rénale; une faiblesse musculaire, et un dysfonctionnement de l’œsophage. La cause de la MCTD est actuellement inconnue. Il n’y a pas de remède, mais certains médicaments peuvent aider à gérer les symptômes.

Mooren’s ulcère est une maladie rare que des études suggèrent est une maladie auto-immune. Certains cas courent un cours chronique sévère et ne parviennent pas à répondre à la thérapie locale et systémique. Mooren’s ulcère est une idiopathique (origine inconnue) ulcération noninfectious (Le processus ou le fait d’être érodé, comme par un ulcère) de la cornée périphérique qui a été classé en 2 types cliniques. L’un est un, unilatérale forme plus douce, moins progressive de la maladie généralement observée chez les patients âgés qui répond bien à la thérapie. Le deuxième type est une maladie implacable beaucoup plus agressif, souvent bilatérale habituellement observée chez les patients plus jeunes qui est mal en réponse à une thérapie et conduit à la destruction de la cornée souvent.

maladie Mucha-Habermann peut également être appelé PLEVA (pityriasis lichenoides et varioliformisacuta). Il est une maladie de la peau caractérisée par une éruption rouge récurrente qui est des démangeaisons et des brûlures. Il y a des zones élevées rouges sur la peau, avec petit pus, la lymphe, ou les élévations ressemblant à des cloques séreuses remplis. Il peut aussi y avoir des maux de tête, frissons, malaise, et parfois la douleur dans une ou plusieurs articulations. Il affecte les femmes et les hommes aussi.

la sclérose en plaques (MS), est une maladie du système nerveux qui affecte le cerveau et la moelle épinière. Il endommage la gaine de myéline, le matériau qui entoure et protège vos cellules nerveuses. Ces dommages ralentit ou bloque les messages entre votre cerveau et votre corps, conduisant à des symptômes de la SEP. Ils peuvent inclure des troubles visuels, une faiblesse musculaire, des problèmes avec la coordination et de l’équilibre, des sensations telles que l’engourdissement, picotement ou “avoir des fourmis”et la pensée et de la mémoire. Personne ne sait ce qui cause la SP. Il peut être une maladie auto-immune, ce qui arrive lorsque votre système immunitaire attaque les cellules saines dans votre corps par erreur. La sclérose en plaques touche plus les femmes que les hommes. Elle commence souvent entre les âges de 20 et 40. En général, la maladie est bénigne, mais certaines personnes perdent la capacité à écrire, parler ou marcher. Il n’y a pas de test unique pour MS. Les médecins utilisent une histoire médicale, l’examen physique, examen neurologique, l’IRM et d’autres tests pour diagnostiquer. Il n’y a pas de remède pour MS, mais les médicaments peuvent ralentir et d’aider à contrôler les symptômes. physiothérapie et l’ergothérapie peut également aider.

myasthénie est une maladie qui provoque une faiblesse dans les muscles sous votre contrôle. Il arrive à cause d’un problème de communication entre vos nerfs et les muscles. Myasthénie est une maladie auto-immune. Ton corps’s propre système immunitaire fabrique des anticorps qui bloquent ou modifient certains des signaux nerveux à vos muscles. Cela rend vos muscles plus faibles. Les symptômes courants sont des problèmes avec les yeux et le mouvement des paupières, l’expression du visage et de la déglutition. Mais elle peut aussi affecter d’autres muscles. La faiblesse se détériore avec l’activité, et mieux avec le reste. Il existe des médicaments pour aider à améliorer les messages nerveux à-musculaire et rendre les muscles plus forts. Avec le traitement, la faiblesse musculaire a souvent beaucoup mieux. D’autres médicaments garder votre corps de faire tant d’anticorps anormaux. Il existe également des traitements d’anticorps anormaux qui filtre du sang ou ajouter des anticorps sains de dons de sang. Parfois, la chirurgie pour sortir le thymus aide. Pour certaines personnes, la myasthénie gravis peut entrer en rémission et ils ne ont pas besoin de médicaments. La remise peut être temporaire ou permanente. Si vous avez myasthénie, il est important de suivre votre plan de traitement. Si vous le faites, vous pouvez vous attendre que votre vie soit normale ou proche de lui.

myosite signifie l’inflammation des muscles que vous utilisez pour déplacer votre corps. Une blessure, une infection ou une maladie auto-immune peut provoquer. Deux types spécifiques sont polymyosite et la dermatomyosite. Polymyosite provoque une faiblesse musculaire, généralement dans les muscles les plus proches du tronc de votre corps. Dermatomyosite provoque une faiblesse musculaire, en plus d’une éruption cutanée. D’autres symptômes de la myosite peuvent inclure: la fatigue après la marche ou debout, trébucher ou de tomber, des difficultés à avaler ou à respirer. Les médecins peuvent utiliser un examen physique, des tests de laboratoire, des tests d’imagerie et une biopsie musculaire pour diagnostiquer myosite. Il n’y a pas de remède pour ces maladies, mais vous pouvez traiter les symptômes.

narcolepsie est un trouble chronique du cerveau qui implique un mauvais contrôle des cycles veille-sommeil. Les personnes ayant des périodes d’expérience narcolepsie de somnolence diurne extrême et soudaine, des épisodes irrésistibles de sommeil qui peuvent frapper à tout moment. Ces “attaques de sommeil” durer habituellement quelques secondes à plusieurs minutes. Contrairement aux croyances communes, les personnes atteintes de narcolepsie ne passent pas sensiblement plus grande proportion de leur temps de sommeil pendant une période de 24 heures que ne le font les traverses normales. En plus de somnolence diurne et épisodes de sommeil incontrôlables, la plupart des individus connaissent également une mauvaise qualité de sommeil qui peut impliquer des réveils fréquents pendant le sommeil la nuit, et d’autres troubles du sommeil. La narcolepsie peut grandement influer sur les activités quotidiennes. Les gens peuvent involontairement tomber endormi au travail ou à l’école, lors d’une conversation, jouer à un jeu, de manger un repas, ou, plus dangereusement, lors de la conduite ou l’utilisation d’autres types de machines. Narcolepsie affecte les hommes et les femmes de manière égale et apparaît à travers le monde. Les symptômes commencent souvent dans l’enfance ou l’adolescence, mais peuvent se produire plus tard dans la vie. La condition est la vie. Narcolepsie ne peut pas encore être guérie, mais quelques-uns des symptômes peuvent être traités avec des médicaments et des changements de style de vie.

neutropénie est un nombre anormalement faible de globules blancs. Ces cellules, qui sont appelées neutrophiles, aident à combattre les infections du corps. Les globules blancs sont produites dans la moelle osseuse. Ils sont libérés dans la circulation sanguine, et se déplacent partout où ils sont nécessaires. Les faibles niveaux de neutrophiles se produisent lorsque la moelle osseuse ne peut pas les remplacer aussi vite que nécessaire. Une infection très sévère peut provoquer des neutrophiles à être utilisé rapidement et peut également empêcher la moelle osseuse de la production de plus de neutrophiles. Dans de rares cas, les mères peuvent avoir des anticorps contre leur bébé’s neutrophiles. Ces anticorps traversent le placenta avant la naissance et provoquent le bébé’cellules s pour décomposer (neutropénie auto-immune). Dans d’autres cas rares, un problème avec le bébé’s de la moelle osseuse peut conduire à blanc la production de cellules sanguines diminué. Dans de nombreux cas, la neutropénie va de lui-même que la moelle osseuse récupère et commence à produire suffisamment de globules blancs.

pemphigoïde cicatricielle Ocular est une maladie rare, chronique, des cloques et des cicatrices maladie qui affecte la muqueuse buccale et oculaire. D’autres sites muqueux qui pourraient être affectés incluent le nasopharynx, du larynx, des organes génitaux, du rectum et de l’œsophage. La condition commence habituellement à la fin de l’âge adulte (par exemple 50’s ou 60’s), affecte plus de femmes que d’hommes, et a un pronostic variable. Cicatrisation de la muqueuse affectée de l’œil peut conduire à la cécité et tend à être la complication la plus redoutée. Une combinaison de facteurs environnementaux et génétiques semblent jouer un rôle dans la susceptibilité de développer pemphigoïde cicatricielle. Bien que les causes exactes de cette condition n’a pas été identifiée, elle est considérée comme une maladie auto-immune qui se caractérise par la production d’auto-anticorps.

névrite optique est une inflammation du nerf optique. Il peut provoquer soudain, une vision réduite dans l’œil atteint. La cause exacte de la névrite optique est inconnue. Le nerf optique transmet l’information visuelle de votre œil au cerveau. inflammation soudaine de ce nerf peut provoquer le nerf optique à la houle. Cela peut entraîner des blessures aux fibres nerveuses et une partie ou la perte de vision permanente. Les conditions qui ont été liés à la névrite optique comprennent: les maladies auto-immunes, dont le lupus, la sarcoïdose, Behcet’la maladie, et plus s. Les symptômes comprennent la perte de vision dans un oeil plus d’une heure ou quelques heures, des changements dans la façon dont l’élève réagit à la lumière vive, la perte de la vision des couleurs, et de la douleur lorsque vous déplacez l’œil. Vision revient souvent à la normale dans les 2 à 3 semaines sans traitement. Les gens qui ont la névrite optique sans une maladie telle que la sclérose en plaques ont une bonne chance de guérison.

Rhumatisme palindromique (PR) est une maladie auto-immune liée caractérisée par des attaques soudaines, multiples et récurrentes de la douleur et l’enflure des articulations, habituellement dans les mains et les pieds. Chaque épisode peut durer de quelques heures à plusieurs jours. La fréquence des attaques varie également, d’un épisode d’un jour à plusieurs, au cours d’une année. Entre les attaques, les symptômes disparaissent et les articulations touchées semblent normaux sur les examens radiographiques. La cause de rhumatisme palindromique est inconnu, bien qu’une origine allergique a été suggérée possible. Il peut également être une association clinique entre le syndrome des antiphospholipides et le rhumatisme palindromique. Certaines personnes souffrant de rhumatismes palindrome développent une inflammation articulaire chronique et vont développer la polyarthrite rhumatoïde.

PANDAS (Troubles Pediatric autoimmune neuropsychiatriques associés à Streptococcus) Ce terme est utilisé pour décrire un sous-ensemble des enfants qui ont un trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et / ou des tics tels que le syndrome de la Tourette, et chez qui les symptômes empirent après des infections à streptocoques tels que “L’angine streptococcique” et Scarlet Fever. Les enfants ont généralement dramatique, “pendant la nuit” l’apparition des symptômes, y compris le moteur ou tics vocaux, obsessions, et / ou des compulsions. En plus de ces symptômes, les enfants peuvent aussi devenir de mauvaise humeur, irritable ou montrer des préoccupations au sujet de séparation des parents ou des proches. Cette apparition brutale est généralement précédée d’une infection de la gorge Strep. Des chercheurs de l’NIMH poursuivent une théorie selon laquelle le mécanisme ou la cause est similaire à celle de la fièvre rhumatismale, une maladie auto-immune déclenchée par des infections angine streptococcique.

dégénérescence cérébelleuse paranéoplasique (PCD) est un trouble neurologique rare caractérisée par une perte généralisée de cellules de Purkinje associés à un dysfonctionnement pancerebellar progressive. syndromes paranéoplasiques sont un groupe de maladies rares qui sont déclenchés par une réponse du système immunitaire anormale à un (généralement inaperçue) tumeur maligne sous-jacente. Les patients présentant un syndrome paranéoplasique neurologique (PNS) le plus souvent présente avec des symptômes neurologiques avant une tumeur sous-jacente est détectée.
Les syndromes neurologiques paranéoplasiques comprennent de nombreux troubles neurologiques, y compris la dégénérescence cérébelleuse paranéoplasique (PCD) provoqué par un mécanisme immunologique autre qu’une complication métastatique chez des patients présentant une tumeur maligne sous-jacente. Toute partie du système nerveux peuvent être impliqués en fonction du type de tumeur maligne primaire.

hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN) est une maladie rare dans laquelle les globules rouges se décomposent plus tôt que la normale. Les personnes atteintes de cette maladie ont des cellules sanguines qui manquent un gène appelé PIG-A. Ce gène permet une substance appelée glycosyl-phosphatidylinositol (GPI) pour aider certaines protéines collent aux cellules. Sans PIG-A, protéines importantes ne peuvent pas se connecter à la surface cellulaire et de protéger la cellule à partir de substances dans le sang appelé complément. Par conséquent, les globules rouges se décomposent trop tôt. Les globules rouges fuient l’hémoglobine dans le sang, ce qui peut passer dans l’urine. Cela peut se produire à tout moment, mais il est plus susceptible de se produire pendant la nuit ou tôt le matin. La maladie peut affecter des personnes de tout âge. Elle peut être associée à une anémie aplasique, le syndrome myélodysplasique, ou d’une leucémie myélogène aiguë. Les facteurs de risque, à l’exception de l’anémie aplasique avant, ne sont pas connus. Le résultat varie. La plupart des gens survivent pendant plus de 10 ans après leur diagnostic. La mort peut entraîner des complications telles que la formation de caillots sanguins (thrombose) ou des saignements. Dans de rares cas, les cellules anormales peuvent diminuer au fil du temps.

syndrome de Parry Romberg est une maladie rare caractérisée par une détérioration lente et progressive (atrophie) de la peau et des tissus mous de la moitié du visage (hémifacial atrophie), habituellement du côté gauche. Un mécanisme auto-immun est suspectée, et le syndrome peut être une variante de sclérodermie localisée. Il est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. modifications faciales initiales impliquent généralement les tissus au-dessus de la mâchoire supérieure (maxillaire) ou entre le nez et le coin supérieur de la lèvre (pli naso-labial) et ensuite évoluer vers l’angle de la bouche, les zones autour de l’œil, le front, l’oreille, et le cou. La détérioration peut également affecter la langue, la partie molle et charnue du toit de la bouche, et les gencives. L’œil et la joue du côté affecté peut devenir creux et les poils du visage peuvent devenir blanc et tomber (alopécie). En outre, la peau recouvrant les zones touchées peut devenir une pigmentation foncée (hyperpigmentation) avec, dans certains cas, les zones d’hyperpigmentation et taches de la peau non pigmentée (vitiligo). Le syndrome de Parry-Romberg est également accompagnée par des anomalies neurologiques, y compris des convulsions et des épisodes de douleur faciale sévère (trijumeau névralgie). L’apparition de la maladie commence généralement entre les âges de 5 et 15 ans. La progression de l’atrophie dure souvent de 2 à 10 ans, puis le processus semble entrer dans une phase stable. Les muscles de la face peuvent atrophie et il peut y avoir une perte osseuse dans les os du visage. Problèmes avec la rétine et du nerf optique peuvent se produire lorsque la maladie entoure l’œil. Il n’y a pas de remède et il n’y a pas de traitements qui peuvent arrêter la progression du syndrome de Parry-Romberg. Dans les cas bénins, la maladie provoque généralement pas d’autre que les effets cosmétiques handicap.

syndrome Parsonnage-Turner. également appelé névrite brachiale, se caractérise par l’apparition soudaine de l’épaule et la douleur du bras suivi par la faiblesse marquée du bras ou l’atrophie. Les individus peuvent se présenter avec la condition que plusieurs semaines après une blessure, une infection ou une vaccination, ou en l’absence d’un événement d’incitation évidente. Le traitement est symptomatique et peut inclure des analgésiques et la thérapie physique. Bien que les personnes concernées peuvent éprouver la paralysie des zones touchées qui dure pendant des mois, voire des années, le pronostic est généralement favorable à la plupart des individus connaissent une récupération complète dans les 2 ans.

planites Pars (Uvéite périphérique) est une maladie de l’œil dans lequel il y a une inflammation de la pars plana, une petite zone de tissu à côté de l’iris qui est chargé de faire l’humeur aqueuse (le liquide dans l’oeil qui nourrit le cristallin et la cornée). Pars Planitis est souvent désigné comme l’uvéite intermédiaire parce que la pars plana est une partie de l’uvée. Cette condition affecte le plus souvent les jeunes hommes et est généralement associée à aucune autre maladie ou symptômes (idiopathique). Cependant, il y a eu quelques rapports de cas d’une association avec une maladie auto-immune comme Crohn’s maladie. Certains experts suggèrent également une association possible avec la sclérose en plaques, la sarcoïdose, des griffes du chat ou de la maladie de Lyme.

Pemphigus est un groupe de maladies cutanées auto-immunes chroniques caractérisées par des formations de blisters dans la couche externe de la peau et des muqueuses. vulgaris pemphigus commence avec des formations thermoformées (bullae) se produisant dans la bouche et sur le cuir chevelu. Les cloques sont doux et se brisent facilement. Le cloquage peut également affecter l’œsophage, du rectum, le nez ou la doublure des paupières. Ces bulles guérissent sans cicatrices. Le pemphigus vulgaire survient le plus souvent chez les patients d’âge moyen d’origine juive ou méditerranéenne. Il a été associé à d’autres maladies auto-immunes telles que la myasthénie et le lupus. Le diagnostic d’une maladie auto-immune bulleuse devrait être suspect quand il n’y a pas d’histoire claire de l’exposition à un médicament ou d’un allergène de contact ou lorsque d’autres études pour origines infectieuses, telles que l’herpès ou l’impétigo, sont négatifs. Pour différencier ces maladies, une histoire et un examen physique sont importants. Une biopsie de la peau est souvent utile.

L’anémie pernicieuse (PA) est une diminution des globules rouges du sang qui se produit lorsque les intestins ne peuvent pas absorber correctement la vitamine B12. Les globules rouges fournissent de l’oxygène aux tissus corporels. Il existe de nombreux types d’anémie. l’anémie pernicieuse est un type de vitamine B12, l’anémie. Le corps a besoin de vitamine B12 pour fabriquer des globules rouges. Vous obtenez cette vitamine de manger des aliments tels que la viande, la volaille, les crustacés, les œufs et les produits laitiers. Une protéine particulière, appelée facteur intrinsèque (SI), aide vos intestins absorbent la vitamine B12. Cette protéine est libérée par les cellules de l’estomac. Quand l’estomac ne fait pas assez de facteur intrinsèque, l’intestin ne peut pas absorber correctement la vitamine B12. Les causes courantes de l’anémie pernicieuse incluent: doublure estomac affaibli (gastrite atrophique), une maladie auto-immune dans laquelle le corps’s système immunitaire attaque la protéine de facteur intrinsèque réelle ou les cellules de la muqueuse de l’estomac qui en font. Très rarement, l’anémie pernicieuse est passée par les familles. Ceci est appelé anémie pernicieuse congénitale. Les bébés atteints de ce type d’anémie ne font pas assez le facteur intrinsèque. Ou ils ne peuvent pas absorber correctement la vitamine B12 dans l’intestin grêle. Chez les adultes, les symptômes de l’anémie pernicieuse ne sont généralement pas visibles qu’après 30 ans, l’âge moyen du diagnostic est de 60 ans Les patients font généralement bien avec le traitement. Il est important de commencer un traitement précoce. Les lésions nerveuses peuvent être permanents si le traitement ne démarre pas dans les 6 mois de symptômes.

Neuropathie périphérique – Plus de 100 types de neuropathie périphérique ont été identifiés, chacun avec ses propres symptômes et le pronostic. D’une manière générale, les neuropathies périphériques sont classées selon le type d’endommagement des nerfs. Certaines formes de neuropathie impliquent des dommages à un seul nerf et sont appelés mononévrites. Le plus souvent cependant, plusieurs nerfs sont affectés, appelés polyneuropathie. On estime que 20 millions de personnes aux États-Unis ont une certaine forme de neuropathie périphérique, une condition qui se développe à la suite de dommages au système nerveux périphérique — le vaste réseau de communications qui transmet des informations entre le système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et toute autre partie du corps. (Neuropathie signifie maladie des nerfs ou des dommages.) Maladies auto-immunes dans lesquelles le système immunitaire attaque le corps’s propres tissus, peut conduire à des lésions nerveuses. Sjogren’syndrome de s. le lupus et l’arthrite rhumatoïde sont parmi les maladies auto-immunes qui peuvent être associées à la neuropathie périphérique. Les symptômes peuvent varier d’un engourdissement ou des picotements, des sensations repiquages ​​(paresthésie), ou une faiblesse musculaire. Les zones du corps peuvent devenir anormalement sensibles conduisant à une expérience intense ou exagérément déformée du toucher (allodynie). Dans de tels cas, la douleur peut se produire en réponse à un stimulus qui normalement ne provoque pas de douleur. Les symptômes graves peuvent inclure une douleur brûlante (surtout la nuit), atrophie musculaire, la paralysie, ou d’un organe ou d’un dysfonctionnement de la glande. La plupart des gens se remettent de ce syndrome auto-immune, bien que les cas graves peuvent être mortelles. Dans les cas les plus extrêmes, la respiration peut devenir difficile, ou l’échec d’organe peut se produire.

encéphalomyélite périveineuse – démyélinisation périveineuse est la marque pathologique de l’encéphalomyélite aiguë disséminée. Encéphalomyélite aiguë disséminée (ADEM) est caractérisée par une attaque brève mais très répandue de l’inflammation dans le cerveau et la moelle épinière qui endommage la myéline – l’enveloppe protectrice des fibres nerveuses. ADEM est considéré comme une maladie auto-immune et suit les infections virales ou bactériennes, ou moins souvent, la vaccination contre la rougeole, les oreillons, la rubéole ou souvent. Les symptômes de l’ADEM apparaissent rapidement, en commençant par les symptômes de l’encéphalite-grippaux tels que fièvre, fatigue, maux de tête, des nausées et des vomissements, et dans les cas, des convulsions et le coma le plus sévère. ADEM typiquement des dommages de la substance blanche (tissu cérébral qui tire son nom de la couleur blanche de la myéline), conduisant à des symptômes neurologiques tels que la perte visuelle (due à une inflammation du nerf optique) dans l’un ou les deux yeux, la faiblesse même au point de paralysie et la difficulté à coordonner les mouvements musculaires volontaires (tels que ceux utilisés dans la marche). ADEM est parfois diagnostiquée à tort comme une première attaque sévère de la sclérose en plaques (MS), étant donné que les symptômes et l’apparition de la lésion de la substance blanche sur l’imagerie cérébrale peut être similaire. Cependant, l’ADEM a plusieurs caractéristiques qui le différencient de MS. Les enfants sont plus susceptibles que les adultes d’avoir ADEM, alors que MS est un diagnostic rare chez les enfants. En outre, l’ADEM se compose généralement d’un seul épisode ou d’attaque des lésions de la myéline généralisée, alors que MS dispose de nombreuses attaques au cours du temps. Le pronostic à long terme pour les personnes ayant ADEM est généralement favorable. Pour la plupart des individus, la récupération commence dans quelques jours, et dans les six mois, la majorité des patients ADEM aura totales ou près de recouvrements totaux. D’autres peuvent avoir une légère à modérée tout au long allant de difficultés cognitives, la faiblesse, la perte de la vision, ou un engourdissement. Les cas graves de ADEM peut être fatale, mais ceci est un événement très rare.

POEMS syndrome peut être diagnostiquée à tort parce que les signes et les symptômes ressemblent à ceux d’autres troubles. POEMS syndrome progresse rapidement et peut devenir, un diagnostic précoce menaçant le pronostic vital est important.

POEMS signifie ces signes et symptômes:
P olyneuropathy. Engourdissements, des picotements et une faiblesse dans les jambes — et au fil du temps, peut-être dans vos mains — et la difficulté à respirer.
O rganomegaly. Agrandi rate, le foie ou les ganglions lymphatiques.
E ndocrinopathy. Des taux anormaux d’hormones qui peuvent entraîner la thyroïde (hypothyroïdie), le diabète, les problèmes sexuels, la fatigue, le gonflement de vos membres, et des problèmes avec le métabolisme et d’autres fonctions essentielles.
M trouble de plasma-proliférative onoclonal. Les cellules anormales de la moelle osseuse (cellules plasmatiques) qui produisent une protéine (protéine monoclonale) qui peuvent être trouvés dans le sang.
S changements de parenté. Plus de couleurs que la normale sur la peau, la peau peut-être plus épais et augmenté les poils du visage ou de la jambe.

Périartérite noueuse est une maladie auto-immune grave des vaisseaux sanguins associé. Les petites et moyennes artères deviennent gonflées et endommagées. Les artères sont les vaisseaux sanguins qui transportent le sang riche en oxygène aux organes et tissus. La cause de la périartérite noueuse est inconnue. La condition se produit lorsque certaines cellules immunitaires attaquent les artères touchées. Plus d’adultes que les enfants obtiennent cette maladie. Les tissus qui sont alimentés par les artères touchées ne reçoivent pas l’oxygène et de la nourriture dont ils ont besoin. Les dommages se produisent en conséquence. Les personnes atteintes de l’hépatite B ou de l’hépatite C active peuvent développer cette maladie. Les symptômes sont causés par des dommages aux organes affectés. La peau, les articulations, les muscles, tractus gastro-intestinal, le cœur, les reins et le système nerveux sont souvent affectés. Les symptômes comprennent: douleurs abdominales, perte d’appétit, fatigue, fièvre, douleurs articulaires, douleurs musculaires, perte de poids involontaire, et la faiblesse. Si les nerfs sont touchés, vous pouvez avoir un engourdissement, douleur, brûlure, et la faiblesse. Les dommages au système nerveux peut provoquer des accidents vasculaires cérébraux ou des convulsions. Les traitements actuels avec des stéroïdes et d’autres médicaments qui suppriment le système immunitaire peut améliorer les symptômes et les chances de survie à long terme. Les complications les plus graves impliquent généralement les reins et tractus gastro-intestinal.

Type I, II, & III syndromes polyglandulaires auto-immune

pseudopolyarthrite rheumatica est caractérisée par des douleurs musculaires et une raideur dans le cou, les épaules et des hanches. Cette raideur, d’une durée d’environ 30 minutes, est plus sévère au réveil ou après une période d’inactivité. Les personnes peuvent aussi avoir “grippal” symptômes. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou progressivement et frappe habituellement les personnes de plus de 50 ans avec 70 ans d’âge le plus commun d’apparition. Il peut y avoir une remise en une à plusieurs années. Jusqu’à 15% des personnes développent artérite à cellules géantes (également appelée artérite temporale), pendant ou après les symptômes de Pseudopolyarthrite apparaissent.

Polymyosite est une maladie inflammatoire rare qui conduit à une faiblesse musculaire, une sensibilité de gonflement, et des lésions tissulaires. Il fait partie d’un plus grand groupe de maladies appelées myosite. Polymyosite affecte les muscles squelettiques. Il est également connu que la myopathie inflammatoire idiopathique. La cause exacte est inconnue, mais elle peut être liée à une réaction auto-immune ou une infection. Polymyosite peut affecter les personnes à tout âge. Il la plus courante chez les adultes entre 50 et 70, et dans les enfants âgés de 5 à 15 ans Il affecte les femmes deux fois plus souvent que les hommes. Il est plus fréquent chez les Afro-Américains que chez les Caucasiens. Polymyosite est une maladie systémique, ce qui signifie qu’elle affecte le corps entier. La faiblesse musculaire et la tendresse peuvent être des signes de polymyosite. La réponse au traitement varie en fonction des complications. Le taux de mortalité à 5 ans peut être aussi élevé que 1 chez 5 patients. Beaucoup de gens, en particulier les enfants, ont une période où l’absence de symptômes et de récupérer. Pour la plupart des gens, les médicaments immunosuppresseurs peuvent contrôler la maladie

syndrome Postpericardiotomy – une complication fréquente de la chirurgie à cœur ouvert, se caractérise par de la fièvre, des douleurs thoraciques, et péricardique et épanchements pleuraux. Ces signes peuvent se développer de 1 à 12 semaines après la chirurgie intracardiaque chez environ 30 pour cent des patients. Bien que l’étiologie du syndrome est inconnue, la preuve indique une cause virale et / ou auto-immune. syndrome Postpericardiotomy est diagnostiqué après l’exclusion d’autres conditions telles que l’endocardite et de la pneumonie. Dans de nombreux cas, le syndrome est auto-limitation et se produit qu’une seule fois, mais dans d’autres cas, les symptômes ont réapparu jusqu’à huit fois. La reconnaissance précoce du syndrome est la clé pour limiter l’inconfort et les complications possibles associées à cette condition.

la dermatite Progestérone est une maladie rare caractérisée par une éruption cutanée cyclique qui se développe prémenstruelle chez les femmes. La condition se produit généralement à l’âge adulte après le début des périodes (ménarche), et rarement pendant la grossesse ou la postménopause. Les signes et les symptômes varient selon les personnes concernées; les résultats de la peau qui ont été signalés comprennent urticaire, érythème polymorphe, papulovésicules (une éruption eczématiformes), érythème annulaire, angioedème, bouche érosions et prurit (démangeaisons). L’éruption commence généralement quelques jours avant les règles et disparaît au moment menstruation commence, récurrente au cycle suivant. La cause exacte est inconnue, mais on pense d’impliquer une hypersensibilité ou d’une réaction auto-immune à une femme’s possèdent la progestérone. En fonction de la gravité, le traitement peut inclure des médicaments topiques, des corticostéroïdes systémiques, l’hormonothérapie pour inhiber la production de la progestérone ou l’ablation chirurgicale des ovaires.

La cirrhose biliaire primitive est une irritation et un gonflement (inflammation) des voies biliaires du foie. Cela bloque l’écoulement de la bile, ce qui endommage les cellules du foie et conduit à la cicatrisation appelée cirrhose. La cause de l’inflammation des voies biliaires dans le foie est inconnue. Cependant, la cirrhose biliaire primitive est une maladie auto-immune. Cela signifie que votre corps’s système immunitaire attaque par erreur les tissus sains. La maladie affecte plus souvent les femmes d’âge moyen. obstruction biliaire à long terme est censé conduire à une cirrhose du foie. La maladie peut être associée à des troubles auto-immunes telles que: la maladie cœliaque, Raynaud’s phénomène, le syndrome de Sjögren (yeux secs ou de la bouche), et les maladies de la thyroïde. Plus de la moitié des patients ne présentent aucun symptôme au moment du diagnostic. Les symptômes les plus souvent viennent lentement et peuvent inclure: douleur abdominale, une hypertrophie du foie, la fatigue, les dépôts de gras sous la peau, selles grasses, des démangeaisons, la jaunisse et des taches jaunes douces sur la paupière. Le résultat peut varier. Si la condition est pas traitée, la plupart des patients vont mourir sans une greffe du foie. Environ un quart des patients qui ont eu la maladie pendant 10 ans aura une insuffisance hépatique. Les médecins peuvent maintenant utiliser un modèle statistique pour prédire le meilleur moment pour faire la greffe. D’autres maladies comme l’hypothyroïdie et l’anémie peuvent également se développer.

cholangite sclérosante primitive se réfère à un gonflement (inflammation), la cicatrisation et la destruction des voies biliaires à l’intérieur et à l’extérieur du foie. La cause de cette condition est généralement inconnue. La maladie peut être observée chez les patients ayant des maladies auto-immunes:, la pancréatite chronique, les maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn’les maladies de la rectocolite hémorragique et la) et la sarcoïdose. Les facteurs génétiques peuvent également être responsables. La cholangite sclérosante survient plus souvent chez les hommes que les femmes. Ce trouble est rare chez les enfants. Les premiers symptômes sont habituellement: fatigue, démangeaisons, et le jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse). Cependant, certaines personnes ne présentent aucun symptôme. Dans quelle mesure les patients ne varie. La maladie a tendance à se détériorer au fil du temps.

Psoriasis est une maladie de peau qui provoque des taches de démangeaisons ou douloureux de la peau épaisse et rouge avec des écailles argentées. Vous obtenez habituellement les patchs sur vos coudes, les genoux, le cuir chevelu, le dos, le visage, les paumes et les pieds, mais ils peuvent apparaître sur d’autres parties de votre corps. Certaines personnes qui ont le psoriasis obtiennent également une forme d’arthrite appelée arthrite psoriasique. Un problème avec votre système immunitaire provoque le psoriasis. Dans un chiffre d’affaires de cellules de processus appelé, les cellules de la peau qui se développent au fond de votre élévation de la peau à la surface. Normalement, cela prend un mois. Dans le psoriasis, il arrive dans quelques jours parce que vos cellules augmentent trop vite. Le psoriasis peut être difficile à diagnostiquer, car il peut ressembler à d’autres maladies de la peau. Votre médecin pourrait avoir besoin de regarder un petit échantillon de la peau sous un microscope. Le psoriasis peut durer longtemps, voire toute une vie. Les symptômes vont et viennent. Les choses qui les rendent pire comprennent: les infections, le stress, la peau sèche, et certains médicaments. Le psoriasis se produit généralement chez les adultes. Il fonctionne parfois dans les familles. Les traitements incluent les crèmes, les médicaments et la thérapie de la lumière.

L’arthrite psoriasique – Certaines personnes atteintes de psoriasis souffrent d’arthrite psoriasique. Il provoque la douleur, la raideur et l’enflure des articulations. Il est souvent bénigne, mais peut parfois être grave et affecter de nombreuses articulations. Les problèmes articulaires et cutanés don’t arrive toujours au même moment. Votre médecin fera un examen des tests d’imagerie et physiques pour diagnostiquer l’arthrite psoriasique. Il n’y a pas de remède, mais les médicaments peuvent aider à contrôler l’inflammation et la douleur. Dans de rares cas, vous pourriez avoir besoin de chirurgie pour réparer ou remplacer les articulations endommagées.

La fibrose pulmonaire idiopathique est une affection connexe auto-immune dans laquelle le tissu profondément dans vos poumons se cicatrise au fil du temps. Ce tissu se épais et rigide. Cela rend difficile pour vous de reprendre votre souffle et votre sang ne pouvez pas obtenir assez d’oxygène. Les causes de la fibrose pulmonaire comprennent les polluants environnementaux, certains médicaments, certaines maladies du tissu conjonctif, et la maladie pulmonaire interstitielle. maladie pulmonaire interstitielle est le nom d’un grand groupe de maladies qui enflamment ou d’une cicatrice dans les poumons. Dans la plupart des cas, la cause ne peut être trouvée. Ceci est appelé la fibrose pulmonaire idiopathique. Les symptômes comprennent, de l’essoufflement, une toux sèche piratage doesn’t obtenir mieux, la fatigue, la perte de poids pour une raison inconnue, les muscles endoloris et les articulations, et clubbing, qui est l’élargissement et l’arrondi des extrémités des doigts ou des orteils. Votre médecin peut utiliser vos antécédents médicaux, des tests d’imagerie, une biopsie, et des tests de la fonction pulmonaire pour diagnostiquer une fibrose pulmonaire. Il n’y a pas de remède. Les traitements peuvent soulager les symptômes et améliorer votre qualité de vie. Ils comprennent les médicaments, l’oxygénothérapie, la réadaptation pulmonaire, ou une transplantation pulmonaire.

Pyoderma gangrenosum est une dermatose rare, ulcéreuse d’étiologie incertaine (cause). Elle est associée à des maladies auto-immunes systémiques liées à au moins 50% des patients qui sont touchés. Le diagnostic est fait par l’exclusion des autres causes de apparence semblable ulcérations cutanées, y compris l’infection, une tumeur maligne, vascularite, maladies du collagène vasculaire, le diabète et les traumatismes. Dans un processus appelé pathergie, de nouvelles ulcérations peuvent survenir après un traumatisme ou d’une blessure à la peau chez 30% des patients qui ont déjà pyoderma gangrenosum. Le pronostic de pyoderma gangrenosum est généralement bonne; Cependant, la maladie peut se reproduire, et la cicatrisation résiduelle est commune. La douleur est une plainte commune des patients et peut nécessiter des stupéfiants.

Pur érythroblastopénie (PRCA) est un trouble rare, dans lequel la maturation (croissance) se produit un arrêt dans la formation des erythrocytes (globules rouges). L’érythroblastopénie secondaire survient chez les patients souffrant de maladies telles que les maladies auto-immunes, thymomes, lupus érythémateux disséminé, les hémopathies malignes et des tumeurs solides. L’espérance de vie des patients atteints de PRCA idiopathique est d’environ 1-2 ans. La survie des patients atteints de PRCA congénitale est limitée. La durée de vie des patients atteints de PRCA secondaire dépend du cours de la maladie sous-jacente.

Raynaud’s phénomène est une condition dans laquelle les températures froides ou des émotions fortes provoquent des spasmes des vaisseaux sanguins. Ce flux blocs de sang vers les doigts, les orteils, les oreilles et le nez. Raynaud’s phénomène peut être lié à d’autres conditions. Ceci est appelé secondaire Raynaud’s phénomène. La plupart des personnes atteintes de la maladie sont âgés de plus de 30. Les causes courantes sont. les maladies des artères (telles que l’athérosclérose et Buerger’maladie), les médicaments qui provoquent le rétrécissement des artères (comme les amphétamines, certains types de bêta-bloquants, des médicaments contre le cancer, certains médicaments utilisés pour les migraines), l’arthrite et maladies auto-immunes (comme la sclérodermie, Sjogren’le syndrome de s, l’arthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux disséminé). blessures répétées ou d’utilisation (tels que de taper, jouer du piano, ou un usage intensif des outils à main), le tabagisme, les engelures, et le syndrome du défilé thoracique. Raynaud’s phénomène peut également se produire sans une autre cause. Ceci est appelé Raynaud primaire’s phénomène. Il commence le plus souvent chez les personnes de moins de 30 ans.

L’arthrite réactive est un type d’arthrite infectieuse causée par une infection de l’articulation. L’infection provient d’une infection bactérienne, virale ou fongique qui se propage à partir d’une autre partie du corps. Les symptômes de l’arthrite infectieuse incluent: douleur intense dans la rougeur conjointe et gonflements articulaires, frissons et de la fièvre, et l’incapacité de déplacer la zone avec l’articulation infectée. Le joint est habituellement le genou, la cheville, ou un orteil. Parfois, l’arthrite réactive est déclenchée par une infection de la vessie ou de l’urètre, qui transporte l’urine hors du corps. Chez les femmes, une infection du vagin peut provoquer la réaction. Pour les hommes et les femmes, il peut commencer par des bactéries transmises lors de rapports sexuels. Une autre forme d’arthrite réactive commence par manger de la nourriture ou de la manipulation quelque chose qui a des bactéries sur elle.

dystrophie sympathique réflexe syndrome douloureux régional complexe aussi appelé (SDRC) est une condition de la douleur chronique. Le symptôme clé de SDRC est continue, la douleur intense hors de proportion avec la gravité de la blessure, ce qui est pire plutôt que mieux au fil du temps. SDRC affecte le plus souvent l’un des bras, des jambes, des mains ou des pieds. Souvent, la douleur se propage à inclure tout le bras ou la jambe. Les caractéristiques typiques comprennent des changements dramatiques dans la couleur et la température de la peau sur la partie affectée du membre ou du corps, accompagnés par une douleur intense de brûlure, sensibilité de la peau, la transpiration, et l’enflure. Médecins aren’t vraiment ce qui cause SDRC. Dans certains cas, le système nerveux sympathique joue un rôle important dans le maintien de la douleur. Une autre théorie est que CRPS est causée par un déclenchement de la réponse immunitaire, ce qui conduit à des symptômes inflammatoires caractéristiques de la rougeur, la chaleur et l’enflure dans la zone touchée. Parce qu’il n’y a pas de remède pour le SDRC, le traitement vise à soulager les symptômes douloureux. Le pronostic pour SDRC varie de personne à personne. La rémission spontanée des symptômes se produit chez certains individus. D’autres peuvent avoir des douleurs sans relâche et invalidantes, des changements irréversibles en dépit du traitement.

Reiter’s syndrome est une maladie qui se compose classiquement d’une inflammation des articulations (arthrite), de l’urètre (urétrite), et des yeux. Reiter’s syndrome inclut fréquemment des manifestations cutanées et est pensé pour être déclenchée chez certaines personnes par une infection et la réponse immunitaire. Ceci est une éruption assez typique sur les pieds associés à Reiter’syndrome de s. Ce type d’éruption cutanée peut également apparaître sur les mains.

polychondrite récidivante est une maladie rare dans laquelle le cartilage dans de nombreuses zones du corps devient enflammée. La maladie affecte le plus souvent les oreilles, le nez et les voies respiratoires des poumons. La cause est inconnue, et il se produit le plus souvent chez les personnes dans leurs 50 ou 60 ans. Une théorie est que la polychondrite pourrait être une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque le corps plutôt que des envahisseurs étrangers tels que des virus. Dans la polychondrite, il’est possible qu’un événement de déclenchement, peut-être une infection, déclenche une réaction du système immunitaire, ce qui déclenche une attaque sur le corps’du cartilage. Certaines personnes peuvent avoir un maquillage génétique qui les rend plus enclins à cela. La maladie ne semble pas fonctionner dans les familles. Il apparaît parfois chez les personnes qui ont d’autres maladies, telles que la polyarthrite rhumatoïde, la vasculite (inflammation des vaisseaux sanguins) et le lupus érythémateux systémique (SLE ou lupus). Polychondrite est une (longue durée) maladie chronique, bien que les médicaments peuvent souvent réduire la gravité des symptômes. Parfois, la maladie entre en rémission, ce qui signifie qu’il disparaît temporairement, si oui ou non la personne est traitée.

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) provoque une envie puissante de bouger les jambes. Vos jambes deviennent inconfortables lorsque vous êtes couché ou assis. Certaines personnes le décrivent comme un rampant, rampant, des picotements ou une sensation de brûlure. Déplacement rend vos jambes se sentent mieux, mais pas pour longtemps. RLS il peut être difficile de se endormir et à rester endormi. Dans la plupart des cas, il n’y a pas de cause connue pour RLS. Dans d’autres cas, le SJSR est causé par une maladie ou un état, comme l’anémie ou d’une grossesse. Certains médicaments peuvent également causer des RLS temporaires. La caféine, le tabac et l’alcool peuvent aggraver les symptômes. les changements de mode de vie, tels que les habitudes de sommeil régulières, des techniques de relaxation, et un exercice modéré pendant la journée peut aider. Si ceux don’t travail, les médicaments peuvent réduire les symptômes du SJSR.

La fibrose rétropéritonéale est un trouble apparenté auto-immune rare qui bloque les tubes (uretères) qui transportent l’urine des reins à la vessie. La fibrose rétropéritonéale se produit lorsque la formation de tissu fibreux supplémentaires dans la zone située derrière l’estomac et les intestins. Le tissu forme une masse (ou masse) qui peuvent bloquer les tubes qui transportent l’urine du rein à la vessie. La cause de ce problème est inconnue. Il est plus fréquent chez les personnes âgées de 40 ans – 60. Les hommes sont deux fois plus susceptibles de développer la condition que les femmes. Les premiers symptômes sont: douleur sourde dans l’abdomen qui augmente avec le temps, la douleur et le changement de couleur dans les jambes (en raison de la diminution du flux sanguin), et un gonflement d’une jambe. Les symptômes tardifs incluent: diminution du débit urinaire, aucune production d’urine (anurie), des nausées, des vomissements, des changements dans la pensée causée par une insuffisance rénale et l’accumulation de produits chimiques toxiques dans le sang et la douleur abdominale sévère avec hémorragie (en raison de la mort du tissu intestinal ). Les perspectives dépendra de l’ampleur du problème et la quantité de dommages aux reins. Les dommages aux reins peut être temporaire ou permanent.

Rhumatisme articulaire aigu est une maladie auto-immune inflammatoire qui peut se développer après une infection par des bactéries groupe A Streptococcus (telles que l’angine streptococcique ou la scarlatine). La maladie peut affecter le cœur, les articulations, la peau, et le cerveau. la fièvre rhumatismale est répandue dans le monde et est responsable de nombreux cas de valves cardiaques endommagées. Il est rare aux Etats-Unis, et se produit habituellement dans des cas isolés. La dernière épidémie dans les années 1980. La fièvre rhumatismale touche principalement les enfants âgés de 5 -15, et se produit environ 14-28 jours après l’angine streptococcique ou la scarlatine. Les symptômes comprennent: la douleur, la fièvre, le cœur (cardiaques) problèmes abdominaux, qui peuvent ne pas avoir de symptômes, ou risque d’entraîner un essoufflement et des douleurs thoraciques, des douleurs articulaires, l’arthrite (principalement dans les genoux, les coudes, les chevilles et les poignets), joint gonflement; rougeur ou chaleur, saignements de nez (épistaxis), nodules cutanés, éruption cutanée, éruption cutanée sur le tronc et la partie supérieure des bras ou des jambes, les éruptions qui semblent en forme d’anneau ou de serpent, et sydenham chorée (instabilité émotionnelle, une faiblesse musculaire et rapides, des mouvements non coordonnés saccadés qui affectent principalement le visage, les pieds et les mains). Si vous êtes diagnostiqué avec le rhumatisme articulaire aigu, vous serez traités avec des antibiotiques. Les médicaments anti-inflammatoires comme l’aspirine ou les corticostéroïdes réduisent l’inflammation pour aider à gérer le rhumatisme articulaire aigu. Si les rendements de la fièvre rhumatismale, votre médecin peut vous recommander de prendre des antibiotiques à faible dose sans cesse, surtout pendant les 3 -5 premières années après le premier épisode de la maladie. complications cardiaques peuvent être graves, en particulier si les valves cardiaques sont impliqués.

La polyarthrite rhumatoïde (RA), est une forme d’arthrite qui provoque des douleurs, gonflement, raideur et perte de fonction dans vos articulations. Elle peut affecter toutes les articulations, mais est commun dans le poignet et les doigts. Plus de femmes que d’hommes obtiennent l’arthrite rhumatoïde. Elle commence souvent à l’âge moyen et est plus fréquente chez les personnes âgées. Mais les enfants et les jeunes adultes peuvent également l’obtenir. Vous pourriez avoir la maladie pendant une courte période, ou des symptômes peut-être d’aller et venir. La forme grave peut durer toute une vie. La polyarthrite rhumatoïde est différente de l’arthrose, l’arthrite commune qui vient souvent avec l’âge. RA peut affecter les parties du corps en dehors des articulations, comme les yeux, la bouche et les poumons. RA est une maladie auto-immune, ce qui signifie que les résultats de l’arthrite de votre système immunitaire qui attaque votre corps’s propres tissus. Personne ne sait ce qui cause l’arthrite rhumatoïde. Les gènes, l’environnement et les hormones pourraient contribuer. Les traitements incluent la médecine, les changements de style de vie et de la chirurgie. Ceux-ci peuvent ralentir ou arrêter les lésions articulaires et réduire la douleur et l’enflure.

sarcoïdose est une maladie auto-immune qui conduit à une inflammation, habituellement dans vos poumons, les ganglions peau ou lymphatiques. Il commence comme de minuscules morceaux de grains similaires, appelées granulomes. Sarcoïdose peut affecter tout organe de votre corps. Personne ne sait ce qui provoque la sarcoïdose. Elle affecte les hommes et les femmes de tous âges et races. Il survient surtout chez les personnes âgées de 20 à 50, les Afro-Américains, en particulier les femmes et les personnes d’origine nord-européenne. Beaucoup de gens ne présentent aucun symptôme. Si vous avez des symptômes, ils peuvent inclure: toux, essoufflement, perte de poids, sueurs nocturnes, et la fatigue. Tests pour diagnostiquer la sarcoïdose comprennent les radiographies thoraciques, tests de la fonction pulmonaire, et une biopsie. Pas tout le monde qui a la maladie nécessite un traitement. Si vous le faites, la prednisone, un type de stéroïde, est le principal traitement.

syndrome de Schmidt également connu sous le pluriglandulaire syndrome auto-immune de type 2 est un syndrome auto-immune rare qui a souvent la constellation de trois maladies: diabète sucré de type 1, l’hypothyroïdie et l’insuffisance surrénale. En raison du diabète sucré de type 1, les patients ont besoin de thérapie à l’insuline et la glycémie niveaux à vie doivent être surveillés. Ils sont à risque de complications chroniques du diabète telles que la neuropathie, la néphropathie et la rétinopathie. Plus gravement, en raison des fluctuations des taux de glucose dans le sang, ils sont à risque d’hypoglycémie avec des symptômes neuroglycopéniques et acidocétose. L’hypothyroïdie est diagnostiquée en mesurant les niveaux d’hormones thyroïdiennes et si trop bas est traitée avec une thérapie de remplacement. Les patients atteints de surrénales éprouvent des symptômes de l’insuffisance en raison de faibles niveaux de glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes dans le corps, en raison de la diminution ou l’absence de production.

Sclérite est une inflammation de la sclérotique (la paroi extérieure blanc de l’oeil). L’inflammation de la sclérotique est souvent liée à des maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux aigu disséminé. Parfois, la cause est inconnue. Sclérite survient le plus souvent chez les personnes âgées entre 30 et 60. Il est rare chez les enfants. Les symptômes de la sclérite comprennent: vision floue, douleur oculaire et de la tendresse, des taches rouges sur la partie normalement blanc de l’œil, sensibilité à la lumière, et le déchirement de l’œil. Une forme rare de cette maladie ne provoque aucune douleur ou une rougeur oculaire. Dans la plupart des cas, la condition disparaît avec le traitement. Mais il peut revenir. Le désordre causant sclérite peut être grave. Cependant, il ne peut pas être découvert la première fois que vous avez le problème. Le résultat dépendra du trouble spécifique.

sclérodermie signifie la peau dure. Il est une maladie auto-immune est associée qui provoque une croissance anormale du tissu conjonctif. Le tissu conjonctif est le matériau à l’intérieur de votre corps qui donne à vos tissus leur forme et leur aide à rester forts. Dans la sclérodermie, le tissu devient dur ou épais. Il peut provoquer un gonflement ou des douleurs dans les muscles et les articulations. Les symptômes de la sclérodermie comprennent: les dépôts de calcium dans les tissus conjonctifs, Raynaud’s phénomène, un rétrécissement des vaisseaux sanguins dans les mains ou les pieds, gonflement de l’oesophage, épaisse, peau tendue sur vos doigts, et des taches rouges sur vos mains et le visage. Personne ne sait ce qui cause la sclérodermie. Il est plus fréquent chez les femmes. Elle peut être bénigne ou grave. Les médecins diagnostiquent sclérodermie en utilisant vos antécédents médicaux, un examen physique, des tests de laboratoire, et une biopsie de la peau. Il n’y a pas de remède, mais divers traitements peuvent contrôler les symptômes et les complications.

Sjogren’s syndrome est une maladie qui provoque la sécheresse dans la bouche et les yeux. Il peut également conduire à la sécheresse dans d’autres endroits qui ont besoin d’humidité, tels que le nez, la gorge et la peau. La plupart des gens qui obtiennent Sjogren’s syndrome sont plus de 40 ans, neuf des 10 sont des femmes. Sjogren’du syndrome est parfois associée à des problèmes rhumatismales telles que la polyarthrite rhumatoïde. Sjogren’s syndrome est une maladie auto-immune. Si vous avez une maladie auto-immune, le système immunitaire, qui est censé lutter contre les maladies, les attaques par erreur des parties de votre propre corps. Dans Sjogren’s syndrome, votre système immunitaire attaque les glandes qui produisent les larmes et la salive. Elle peut également affecter vos articulations, les poumons, les reins, les vaisseaux sanguins, les organes digestifs, et les nerfs. Les principaux symptômes sont les yeux secs et la bouche sèche. Le traitement est axé sur le soulagement des symptômes.

Sperme & autoimmunité testiculaire – Le système immunitaire humain est formé pendant la période postnatale. Chez les hommes, à la puberté lorsque les spermatozoïdes apparaissent d’abord dans le testicule et l’épididyme, le système immunitaire humain aura la chance de communiquer avec des antigènes de sperme. De même, lorsque les femmes deviennent sexuellement actifs, leur système immunitaire contactera inévitablement des antigènes de sperme. Par conséquent, une fois que le sperme, comme un autoantigène, active le système immunitaire humain, une réponse auto-immune contre le sperme humain se produira. La barrière hémato-testiculaire et la barrière hémato-épididyme épithélium chez les êtres humains sont des structures importantes dans la prévention des antigènes de spermatozoïdes à partir de la mise en contact des cellules immunocompétentes, en raison des jonctions serrées de Sertoli et les cellules épithéliales. Cela crée des conditions favorables pour la spermatogenèse et la survie des spermatozoïdes dans le liquide des testicules, et la maturation du sperme dans l’épididyme du fluide. Il empêche également l’apparition de l’auto-immunité après la puberté. Par conséquent, l’altération de la barrière hémato-testiculaire et la barrière hémato-épithélium permet la production d’ASA et, par conséquent, peut conduire à la stérilité. Il existe trois types de spermatozoïdes autoimmunité: qui sont associés à une obstruction des voies génitales, qui a accompagné par une inflammation tesricular, et un type se produisant spontanément ne présente pas avec l’une des caractéristiques associées précédentes.

syndrome de personne Stiff (SPS) est une maladie rare du système nerveux. Progressivement la raideur musculaire sévère se développe habituellement dans la colonne vertébrale et des membres inférieurs; commençant souvent très subtilement au cours d’une période de stress émotionnel. La plupart des patients douloureux spasmes musculaires épisodiques qui sont déclenchées par des stimuli soudains. Une composante auto-immune est typique et les patients ont souvent d’autres maladies auto-immunes. Les symptômes commencent habituellement au milieu de la quarantaine. Bien qu’il ne soit pas possible de déterminer la prévalence exacte, il peut se produire dans moins que 1 par million. La maladie est plus fréquente chez les femmes (le rapport est de 2 femmes pour chaque homme affecté). Il n’y a aucune prédilection pour toute race ou groupe ethnique. Il y a une association avec le diabète et peut-être plus de la moitié des patients atteints de SPS ont ou vont développer le diabète. D’autres maladies auto-immunes ont été trouvés en association avec SPS, par exemple: maladie de la thyroïde et le vitiligo. Il y a une augmentation de l’incidence de l’épilepsie. Une variante importante mais surtout rare de SPS est associée à cancer du sein ou du poumon. Bien que SPS est une grave maladie potentiellement mortelle, et certains traitements ont des effets secondaires graves potentiels; le cours de SPS est variable. Il y a des patients qui, avec un traitement approprié, sont en mesure de reprendre leurs activités qu’ils aiment.

endocardite bactérienne subaiguë (SBE) (Également appelé lenta endocardite) est un type d’endocardite (plus précisément, l’endocardite infectieuse). Elle est généralement causée par une forme de bactéries de streptocoques qui vivent normalement dans la bouche et la gorge (Streptococcus mutans, mitis, sanguis ou milleri). D’autres souches de streptocoques (bovis et équins) peuvent également provoquer des endocardite subaiguë, généralement chez des patients qui ont une forme de cancer gastro-intestinal. D’autres causes sont les entérocoques (infections des voies urinaires) et staphylocoques à coagulase négative, tels que Staphylococcus epidermidis (peau). maladie valvulaire structurelle sous-jacente est habituellement présent chez les patients avant de développer endocardite subaiguë. Il est moins susceptible de conduire à des embolies septiques que est endocardite aiguë, mais endocardite subaiguë a un processus relativement lent de l’infection et, si non traitée, peut aggraver jusqu’à un an avant qu’il ne soit fatal.

Susac’s syndrome est une maladie très rare auto-immune associée, d’étiologie encore inconnue, et de nombreuses personnes qui en souffrent ne présentent pas les symptômes bizarres nommés ici. personnes souffrant souvent l’expérience d’un changement de personnalité et de développer un comportement bizarre et paranoïaque. Leur discours peut être affectée, comme dans le cas d’une femme de fin de l’adolescence qui ont souffert des problèmes d’élocution et des problèmes d’audition, et beaucoup de maux de tête incessants et intenses et les migraines, une certaine forme de perte auditive, et troubles de la vision. Le problème se corrige habituellement, mais cela peut prendre jusqu’à cinq ans. Dans certains cas, les sujets peuvent devenir confus. Le syndrome affecte habituellement les femmes vers l’âge de 18 ans, avec la femelle ratio mâle de cas de 2: 1.

ophtalmie Compatissant (SO) est une uvéite bilatérale diffuse granulomateuse (une sorte d’inflammation) des deux yeux après un traumatisme à un oeil. Il peut laisser le patient complètement aveugle. Les symptômes peuvent se développer de quelques jours à plusieurs années après une blessure à l’œil pénétrant. ophtalmie sympathique est rare, affectant 0,2% à 0,5% des blessures oculaires non chirurgicales, et moins de 0,01% de la chirurgie des plaies pénétrantes de l’oeil. Il n’y a pas de sexe ou les différences raciales dans l’incidence de SO. flotteurs oculaires et la perte de logement sont parmi les premiers symptômes. Une fois SO est développé, la thérapie immunosuppressive est la base du traitement. Lorsqu’elle est déclenchée après une blessure rapidement, il est efficace dans le contrôle de l’inflammation et améliorer le pronostic. Des cas bénins peuvent être traités avec l’application locale de corticostéroïdes et dilatateurs pupillaires.

Takayasu’s artérite est une maladie inflammatoire auto-immune chronique qui affecte le plus grand vaisseau sanguin dans le corps (l’aorte) et ses branches. Ainsi, les complications de Takayasu’s découlent directement ou indirectement des dommages causés aux vaisseaux sanguins. Les vascularites sont classés en fonction de la taille des vaisseaux sanguins impliqués. Takayasu’s est le classique “grand navire” vascularite. Takayasu’s artérite est parfois appelé “maladie pulseless”, En raison de la difficulté de détecter des impulsions périphériques qui se produit parfois en raison des rétrécissements vasculaires. le “typique” patient souffrant Takayasu’s artérite est une femme âgée de moins de 40. Il y a un 9: prédominance 1 femelle dans cette maladie. Bien que la maladie a une distribution mondiale, il semble se produire plus souvent chez les femmes asiatiques. Takayasu’s artérite est une maladie rare. Les meilleures estimations de la fréquence de la maladie suggèrent que 2 ou 3 cas se produisent chaque année par million de personnes dans une population. Parce que TAK peut causer des problèmes cardiaques, l’hypertension artérielle et les AVC, les patients atteints de TAK devraient parler à leur médecin au sujet des façons de réduire le risque de ces graves problèmes.

artérite temporale / cellules géantes artérite est l’inflammation et des dommages aux vaisseaux sanguins qui fournissent le sang à la tête. Si l’inflammation affecte les artères dans le cou, le haut du corps et les bras, il est appelé artérite à cellules géantes. Temporal, cellules géantes, et l’artérite crânienne se produisent quand une ou plusieurs artères sont enflammées, gonflées, et tendre. L’artérite temporale se produit généralement dans les artères autour des temples (artères temporelles). Ces vaisseaux se ramifient à partir de l’artère carotide dans le cou. Toutefois, la condition peut se produire dans les artères moyennes et grandes dans d’autres endroits du corps. La cause de la maladie est inconnue. Il est considéré comme étant dû en partie à une réponse immunitaire défectueuse. Le trouble a été associée à des infections sévères et l’utilisation de fortes doses d’antibiotiques. Le problème peut se développer avec ou à la suite d’un autre trouble inflammatoire connu comme pseudopolyarthrite rhizomélique. artérite à cellules géantes se produit presque toujours chez les personnes de plus de 50 ans Il est rare chez les personnes d’ascendance africaine. La condition peut fonctionner dans les familles. Certains symptômes courants de ce problème sont Throbbing maux de tête sur un côté de la tête ou le dos de la tête et de tendresse pour toucher le cuir chevelu. La plupart des gens se rétablissent complètement, mais le traitement peut être nécessaire pendant 1 à 2 ans ou plus. La condition peut revenir à une date ultérieure. Les dommages à d’autres vaisseaux sanguins dans le corps, tels que les anévrismes (ballonnement des vaisseaux sanguins) peut se produire. Ces dommages peuvent conduire à un accident vasculaire cérébral à l’avenir.

purpura thrombocytopénique (TTP) est une auto-immune liée trouble de la coagulation dans laquelle le système immunitaire détruit les plaquettes, qui sont nécessaires à la coagulation sanguine normale. Les personnes atteintes de la maladie ont trop peu de plaquettes dans le sang. TTP est parfois appelée purpura thrombopénique immunitaire ou tout simplement, thrombocytopénie immunitaire. TTP se produit lorsque certaines cellules du système immunitaire produisent des anticorps contre les plaquettes. Les anticorps se fixent sur les plaquettes. La rate détruit les plaquettes qui portent les anticorps. Chez les enfants, la maladie suit parfois une infection virale. Chez les adultes, il est plus souvent (à long terme) des maladies chroniques et peut se produire après une infection virale, avec l’utilisation de certains médicaments, pendant la grossesse, ou dans le cadre d’un trouble immunitaire. TTP affecte plus souvent les femmes que les hommes, et est plus fréquente chez les enfants que les adultes. La maladie touche les garçons et les filles aussi. symptômes TTP peuvent inclure les éléments suivants: menstruations anormalement abondantes, des saignements dans la peau, souvent autour des tibias, provoquant une éruption cutanée qui ressemble à des taches ponctuelles rouges (pétéchies), des ecchymoses et des saignements de nez ou des saignements dans la bouche. Avec le traitement, la chance de rémission (période sans symptômes) est bon. Dans de rares cas, le TTP peut devenir une condition à long terme et réapparaître, même après une période sans symptômes.

syndrome de Tolosa-Hunt (THS) est un trouble apparenté auto-immune rare caractérisée par des maux de tête sévères et unilatérales avec paralysies extraoculaires, impliquant généralement le troisième, quatrième, cinquième et sixième nerfs crâniens, et de la douleur sur les côtés et à l’arrière de l’œil, ainsi que la faiblesse et la paralysie (ophtalmoplégie) de certains muscles oculaires. La cause exacte du THS est pas connu, mais le désordre est pensé pour être, et souvent supposé être, associée à l’inflammation des zones derrière les yeux. Les symptômes sont généralement limités à un côté de la tête, et dans la plupart des cas, la personne touchée connaîtront intense, la douleur et la paralysie des muscles autour de l’œil. Les symptômes peuvent disparaître sans intervention médicale, mais se reproduisent sans motif apparent. Le pronostic du THS est généralement considéré comme bon. Les patients répondent habituellement aux corticoïdes, et une rémission spontanée peut se produire, bien que le mouvement des muscles oculaires peut rester endommagé. Environ 30–40% des patients qui sont traités pour THS expérience d’une rechute.

myélite transverse est une maladie neurologique causée par l’inflammation des deux côtés de plain-pied ou d’un segment, de la moelle épinière. Le terme myélite se réfère à l’inflammation de la moelle épinière; transversal décrit simplement la position de l’inflammation, qui est, sur toute la largeur de la moelle épinière. Les attaques de l’inflammation peut endommager ou détruire la myéline, la substance grasse isolante qui recouvre les fibres des cellules nerveuses. Ce dommage provoque des cicatrices du système nerveux qui interrompent les communications entre les nerfs de la moelle épinière et le reste du corps. Les symptômes de la myélite transverse comprennent une perte de la fonction de la moelle épinière pendant plusieurs heures à plusieurs semaines. Quel habituellement commence comme une apparition soudaine de douleurs au bas du dos, une faiblesse musculaire, ou des sensations anormales dans les orteils et les pieds peut rapidement évoluer vers des symptômes plus graves, y compris la paralysie, la rétention urinaire, et la perte de contrôle de l’intestin. La myélite transverse se développe souvent à la suite d’infections virales et est considéré comme auto-immune associée. Bien que certains patients guérissent de myélite transverse avec mineur ou pas de problèmes résiduels, d’autres souffrent des déficiences permanentes qui affectent leur capacité à effectuer des tâches ordinaires de la vie quotidienne. La plupart des patients auront un seul épisode de myélite transverse; un petit pourcentage peut avoir une récidive. myélite Transverse se produit chez les adultes et les enfants, dans les deux sexes, et dans toutes les races. Aucune prédisposition familiale est apparente. Un pic des taux d’incidence (le nombre de nouveaux cas par an) semble se produire entre 10 et 19 ans et 30 et 39 ans. Bien que quelques études ont examiné les taux d’incidence, on estime que près de 1 400 nouveaux cas de myélite transverse sont diagnostiqués chaque année aux États-Unis, et environ 33.000 Américains ont un certain type d’invalidité résultant de la maladie.

Le diabète de type 1 – signifie le diabète de votre glycémie, ou de sucre dans le sang, les niveaux sont trop élevés. Avec le diabète de type 1, le pancréas ne produit pas d’insuline. L’insuline est une hormone qui aide le glucose entrer dans vos cellules pour leur donner l’énergie. Sans insuline, trop de glucose reste dans le sang. Au fil du temps, une glycémie élevée peut entraîner de graves problèmes avec votre cœur, les yeux, les reins, les nerfs et les gencives et les dents. Le diabète de type 1 se produit le plus souvent chez les enfants et les jeunes adultes, mais peut apparaître à tout âge. Les symptômes peuvent inclure, étant très soif, uriner souvent, se sentant très faim ou de fatigue, perdre du poids sans essayer, ayant des plaies qui guérissent lentement, ayant, démangeaisons de la peau sèche, la perte de la sensation dans vos pieds ou d’avoir des picotements dans les pieds, et ayant floue vue. Un test sanguin peut montrer si vous avez le diabète. Si vous le faites, vous aurez besoin de prendre de l’insuline pour le reste de votre vie.

la colite ulcéreuse (CU) est une maladie auto-immune est associée qui provoque une inflammation et des plaies, des ulcères appelés, dans la paroi du rectum et du côlon. Il est l’un d’un groupe de maladies dites maladies inflammatoires de l’intestin. UC peut survenir à tout âge, mais il commence généralement entre les âges de 15 et 30. Il a tendance à fonctionner dans les familles. Les symptômes les plus fréquents sont la douleur dans l’abdomen et du sang ou du pus dans la diarrhée. D’autres symptômes peuvent inclure, l’anémie, la fatigue sévère, perte de poids, perte d’appétit, des saignements du rectum, des plaies sur la peau, des douleurs articulaires, et l’échec de la croissance chez les enfants. Environ la moitié des personnes souffrant de CU ont des symptômes bénins. Les médecins utilisent des tests sanguins, tests de selles, coloscopie ou sigmoïdoscopie, et des tests d’imagerie pour diagnostiquer UC. Plusieurs types de médicaments peuvent aider à contrôler. Certaines personnes ont de longues périodes de rémission, quand ils sont libres de symptômes. Dans les cas graves, les médecins doivent enlever le côlon.

maladie du tissu conjonctif indifférencié (UCTD) est une maladie auto-immune systémique. Cela signifie que le corps’s système immunitaire naturel ne se comporte pas normalement. Au lieu de servir à combattre les infections telles que les bactéries et les virus, le corps’s propre système immunitaire lui-même les attaques. Dans UCTD, l’auto-immunité peut rendre le système immunitaire pour attaquer des parties spécifiques du corps résultant en une variété de problèmes. La phrase “une maladie du tissu conjonctif” est utilisé pour décrire les maladies du système immunitaire qui sont traités principalement par la rhumatologie. Ceux-ci représentent les maladies auto-immunes systémiques qui impliquent souvent des articulations, le cartilage, les muscles et la peau. Ils peuvent également concerner tout autre système d’organes tels que les yeux, le cœur, les poumons, les reins, le tractus gastro-intestinal, la moelle osseuse, le système nerveux et les vaisseaux sanguins. Des exemples de maladies du tissu conjonctif comprennent le lupus, la sclérodermie, l’arthrite rhumatoïde, Sjögren’s syndrome, myosite et la vascularite. Il y a beaucoup de gens qui ont des caractéristiques de la maladie du tissu conjonctif; cependant, ils ne remplissent pas les critères diagnostiques établis pour une quelconque maladie. Dans de telles circonstances, ils sont souvent considérés comme ayant “indifférenciée” une maladie du tissu conjonctif. Au fil du temps, les personnes UCTD peuvent évoluer dans l’une des maladies du tissu conjonctif plus spécifiques, telles que le lupus, Sjögren’s ou une sclérodermie.

uvéite est un gonflement et une irritation de l’uvée, la couche moyenne de l’œil. L’uvée fournit la plupart de l’approvisionnement en sang à la rétine. Uvéite peut être causée par des maladies auto-immunes, y compris la polyarthrite rhumatoïde ou de la spondylarthrite ankylosante. Il peut également être causée par une infection ou d’une exposition à des toxines. Dans de nombreux cas, la cause est inconnue. La forme la plus courante de l’uvéite est une uvéite antérieure. Cela implique une inflammation dans la partie antérieure de l’oeil. Il est souvent appelé iritis parce qu’il habituellement seulement affecte l’iris, la partie colorée de l’oeil. Le trouble peut affecter un seul œil. L’inflammation peut être liée à des maladies auto-immunes, mais la plupart des cas surviennent chez des personnes en bonne santé. Il est plus fréquent chez les jeunes et d’âge moyen des personnes. Les symptômes peuvent se développer rapidement et peuvent inclure: une vision floue, des taches sombres, flottant dans la vision, douleur oculaire, une rougeur de l’œil, et la sensibilité à la lumière. Avec un traitement approprié, la plupart des attaques de l’uvéite antérieure disparaissent en quelques jours à quelques semaines. Cependant, le problème revient souvent. Inflammation liée à une uvéite postérieure peut durer de quelques mois à plusieurs années. Il peut causer des dommages de vision permanente, même avec un traitement.

Vascularite est une inflammation auto-immune est associée des vaisseaux sanguins. Il se produit lorsque le corps’s système immunitaire attaque le vaisseau sanguin par erreur. Cela peut se produire en raison d’une infection, d’un médicament ou d’une autre maladie. La cause est souvent inconnue. Vascularite peut affecter les artères, les veines et les capillaires. Les artères sont les vaisseaux qui transportent le sang du cœur vers le corps’s organes. Les veines sont les vaisseaux qui transportent de retour du sang vers le cœur. Capillaires sont de minuscules vaisseaux sanguins qui relient les petites artères et des veines. Quand un vaisseau sanguin devient enflammée, elle peut réduire, ce qui rend plus difficile pour le sang de passer à travers, fermer complètement de sorte que le sang peut’t passer à travers, ou étirer et affaiblir tellement qu’il renflements. Le renflement est appelé un anévrisme. Si elle éclate, elle peut causer des saignements dangereux à l’intérieur du corps. Les symptômes de vascularite peuvent varier, mais comprennent généralement la fièvre, un gonflement et un sentiment général de se sentir mal. Le principal objectif du traitement est d’arrêter l’inflammation. Les stéroïdes et d’autres médicaments pour arrêter l’inflammation sont souvent utiles.

Vitiligo provoque des taches blanches sur votre peau. Elle peut également affecter les yeux, la bouche et le nez. Elle se produit lorsque les cellules qui donnent à votre peau sa couleur sont détruits. Personne ne sait ce qui les détruit. Il est plus fréquent chez les personnes souffrant de maladies auto-immunes, et il pourrait fonctionner dans les familles. Elle débute généralement avant 40 ans Les taches blanches sont plus fréquents où votre peau est exposée au soleil. Dans certains cas, les plaques se propagent. Le vitiligo peut causer à vos cheveux au gris tôt. Si vous avez la peau foncée, vous risquez de perdre la couleur dans votre bouche. Utiliser un écran solaire aidera à protéger votre peau et les cosmétiques peuvent couvrir les patchs. Les traitements pour le vitiligo comprennent des médicaments, thérapie par la lumière, et la chirurgie. Non chaque traitement est bon pour tout le monde. Beaucoup ont des effets secondaires. Certains prennent beaucoup de temps. Certains ne fonctionnent pas toujours.

Wegener’s granulomatose (maintenant appelé granulomatose avec polyangéite (GPA) est une maladie auto-immune liée rare. Il est un autre type de vasculite, ou une inflammation des vaisseaux sanguins. L’inflammation limite la circulation du sang vers les organes importants, causant des dégâts. Elle peut affecter tout organe, mais elle affecte principalement les sinus, le nez, de la trachée (trachée), les poumons et les reins. La cause de la GPA est inconnue. Elle peut affecter les gens à tout âge. Les hommes et les femmes sont également touchés. Il est plus fréquent chez les Caucasiens. Les symptômes peuvent inclure des douleurs articulaires, la faiblesse, la fatigue et les symptômes du rhume tels que l’écoulement nasal qui doesn’t obtenir mieux. Les médecins utilisent des tests sanguins, radiographies thoraciques et des biopsies pour diagnostiquer GPA et écarter les autres causes des symptômes. Un traitement précoce est important. La plupart des gens à améliorer avec des médicaments pour ralentir ou arrêter l’inflammation.

CLIQUEZ SUR LA MAIN POUR DONNER MAINTENANT!

AARDA ne recommande aucun traitement et fournit cette information seulement comme un guide pour aider à prendre des décisions éclairées au sujet de votre santé. Toutes les informations doit toujours être évalué et discuté avec votre fournisseur de soins de santé.

RELATED POSTS

Laisser un commentaire